Chronique TNO Santé : Les allergies alimentaires

22 mai 2014
0 Commentaire(s)

Mai est le Mois de la sensibilisation aux allergies alimentaires. C’est une période qui aide à mieux faire connaître les dangers des allergies et de l'anaphylaxie. Éviter de consommer un allergène est la meilleure façon de prévenir les réactions allergiques.

Selon l'estimation, jusqu'à 1,2 million de Canadiennes et de Canadiens seraient atteints d'allergies alimentaires mettant en danger la vie du sujet, environ six pour cent (6%) des enfants et quatre pour cent (4%) des adultes. Certaines études indiquent que ces chiffres sont à la hausse, surtout chez les enfants. Les réactions allergiques aux aliments peuvent survenir à court préavis et peuvent être très graves. Les arachides, les noix, les graines de sésame, le soya, les fruits de mer, le blé, les œufs, le lait, la moutarde et les sulfites sont les 10 principaux allergènes alimentaires qui causent des réactions.

Réactions allergiques
Les allergènes peuvent provoquer une réaction dans votre système respiratoire, dans votre estomac et vos intestins, sur votre peau ou dans votre système cardiovasculaire. Il existe divers types de réactions allergiques et elles varient en gravité. Elles peuvent se traduire par de légères irritations cutanées et de l'urticaire et peuvent aller jusqu'à provoquer des troubles respiratoires et la perte de conscience. Le temps requis pour l'apparition des symptômes varie également. Parfois, ils peuvent s'aggraver très rapidement. La réaction la plus grave, appelée anaphylaxie, peut se révéler mortelle.
Les allergies alimentaires se déclenchent lorsque votre système immunitaire perçoit, à tort, qu'une protéine de source alimentaire est menaçante. Chez les personnes sensibles, la plus minuscule particule de la protéine allergène suffit pour provoquer une réaction allergique grave. C'est pourquoi il vous faut absolument comprendre et prendre en charge les risques que comportent les allergènes alimentaires.

Comment éviter les réactions allergiques
Si vous souffrez d'une allergie alimentaire, éviter de consommer l'allergène en cause est la seule façon efficace de prévenir les réactions allergiques. Nombreuses sont les mesures importantes que vous pouvez prendre pour vous protéger. Voici certains conseils généraux à ce sujet :
1. Lisez l'étiquette minutieusement.
• Ne manquez pas de prendre le temps nécessaire pour lire l'étiquette des aliments très soigneusement.
• La consommation exclusive de produits portant une liste des ingrédients est essentielle. Il s'agit donc d'éviter les aliments en vrac et en contenant sans une telle liste qui, de plus, comportent un risque de contamination croisée entre les récipients.
• Les allergènes alimentaires et leurs dérivés sont parfois désignés sous différents noms sur l'étiquette des aliments.
• Les personnes qui sont allergiques à la moutarde devront prendre grand soin d'éviter les produits dont la liste des ingrédients comprend les mots épices ou assaisonnements, mais elles peuvent aussi communiquer avec le fabricant du produit pour savoir si le produit en question contient de la moutarde.
2. Méfiez-vous de la contamination croisée.
• La contamination croisée se produit lorsqu'un allergène est transféré par mégarde à un produit alimentaire qui, habituellement, n'en contient pas.
• Recherchez les mises en garde telles que « Peut contenir X. » (où « X » est le nom normalement utilisé pour désigner l'allergène). Généralement, ces mises en garde concernent une contamination croisée possible.
3. Ne laissez rien au hasard.
• Évitez les produits alimentaires qui contiennent les allergènes auxquels vous êtes allergique ou des dérivés de ceux-ci.
• Évitez les produits alimentaires qui portent une mise en garde où figure un allergène auquel vous êtes allergique.
• Évitez les produits alimentaires qui ne portent pas de liste des ingrédients tout comme ceux qui contiennent un ingrédient que vous ne reconnaissez pas.
• Lorsque quelqu'un d'autre que vous prépare un repas à votre intention, que vous soyez au restaurant ou chez des amis, assurez-vous qu'il soit au courant de votre allergie alimentaire. En cas de doute, n'en mangez pas.
4. Votre auto-injecteur d'épinéphrine/adrénaline : gardez-le sous la main en tout temps.
• Si un allergologue vous prescrit un auto-injecteur d'épinéphrine/adrénaline, apprenez comment vous en servir comme il se doit et ayez-le sous la main en tout temps.
• Tous les deux ou trois mois, exercez-vous à l'utiliser et formez aussi d'autres membres de la famille.
• Si c'est votre enfant qui est allergique, apprenez-lui comment utiliser le dispositif et insistez sur l'importance de le garder en tout temps sous la main.
• N'oubliez pas d'en apporter un ou plusieurs que vous partiez au chalet ou en voyage.
• Utilisez l'auto-injecteur dès les premiers signes de réaction. Après avoir utilisé un auto-injecteur d'épinéphrine, vous devez consulter un professionnel de la santé immédiatement.
• Aussi, portez toujours un indicateur MedicAlert. En cas d'accidents, les autres connaîtront vos allergies et réactions.

Pour plus d’information
Santé Canada : Allergies alimentaires. www.sc-hc.gc.ca
Canadien en santé : Conseil pour éviter les allergènes courants dans les aliments. http://canadiensensante.gc.ca/eating-nutrition/safety-salubrite/allergens-allergenes-fra.php
Association Québécoise des Allergies Alimentaires. http://allergiesquebec.org/fr