Tournoi de hockey féminin : Les Goal Miners de Hay River en troisième place

15 mars 2012
0 Commentaire(s)
Le tournoi de hockey s'est ouvert vendredi soir avec un lancement de rondelle officiel. (Photo: Virginie Bouchard)

Le tournoi de hockey s'est ouvert vendredi soir avec un lancement de rondelle officiel. (Photo: Virginie Bouchard)

Après Fort Smith, c’était au tour de Hay River d’accueillir les joueuses de hockey de High Level et Yellowknife. Un tournoi festif.

Le tournoi de hockey féminin Diavik avait lieu du 9 au 11 mars dernier, à l’aréna de Hay River. Des équipes en provenance de la capitale territoriale ainsi que de High Level (Alberta) étaient venues affronter la ville hôte qui était divisée en deux équipes pour la compétition. Ce sont les Chevy Cruisers de High Level qui ont remporté la finale, 5 à 3 contre Yellowknife, tandis que les Goal Miners et les Princess Cuts de Hay River se sont classées respectivement au troisième et quatrième rang.
Le scénario a été presque semblable au tournoi disputé à Fort Smith en janvier dernier pour les joueuses de Hay River. Le fait d’être de jeunes joueuses moins expérimentées, mais surtout, de jouer des matchs avec entraîneur, réalité à laquelle les équipes de Hay River ne sont pas encore très habituées, ont peut-être joué en leur défaveur.
« C’est la troisième année que j’entraîne les filles pour ce tournoi. Elles ont beaucoup de cœur et le désir de jouer, donc c’est toujours agréable de regarder le résultat final de leur travail », avoue Marc Miltenberger, entraîneur des Goal Miners. L’instructeur est fier de son équipe qui s’est hissée en troisième place.

Certains partisans de Hay River avaient également de quoi être fiers de leurs filles malgré leurs faibles performances face à High Level et Yellowknife. En effet, les Goal Miners et les Princess Cuts ont accueilli deux très jeunes recrues dans leurs rangs pour la fin de semaine. Cassidy Rings et Reanna Cross ont eu la chance de jouer dans la cour des grandes l’instant de quelques matchs.
« Je trouve que les autres joueuses sont très grandes parce que ma fille n’a que 12 ans, mais elles ont une bonne attitude et un bel esprit d’équipe », constate Trisha Rings, mère de Cassidy Rings, numéro 47.
« C’est difficile [pour elle] de jouer avec des filles plus vieilles qu’elle », ajoute la jeune sœur de Cassidy.
Pour Reanna Cross, 11 ans, le défi était d’autant plus grand qu’elle devait garder les buts, à la fois pour les Princess Cuts et les Goal Miners. La jeune gardienne a surpris par ses capacités.
« Elle a seulement joué contre High Level, mais elle a très bien travaillé. Elle a reçu beaucoup de tirs, l’équipe de High Level est très forte. Elles ont toutes eu beaucoup de plaisir », raconte Myriam Cross, mère de la joueuse.

Blanchissage en finale

La rencontre s’est terminée sur un blanchissage pour l’équipe des Goal Miners contre les Princess Cuts (5-0). Le coach des Princess Cuts est tout de même satisfait des efforts de ses joueuses durant le tournoi.
« C’était difficile, nous avons une jeune équipe, mais il ne fait pas de doute qu’elles deviennent meilleures et comprennent quelles sont leurs positions. Le dernier match était dur, on n’a pas eu la chance de faire un but », mentionne Greg. Ce dernier reconnaît cependant qu’il est plus facile de diriger des femmes. « C’est comme une récompense, elles écoutent plus que les hommes », dit-il en riant.
C’est donc Yellowknife et High Level qui ont conclu la rencontre dans un affrontement qui s’est joué dans la deuxième période de jeu alors que Yellowknife menait 3-0. Les Chevy Cruisers ont égalisé la marque à 12,45 minutes et ont terminé le match avec un cinquième but, avec 54 secondes restantes au compteur, pour une victoire de 5-3.