Entente Tlicho : Les Dogribs acceptent l'entente

11 juillet 2003
0 Commentaire(s)
Les 26 et 27 juin derniers, les Tlichos (Dogribs) devaient se rendre aux urnes pour se prononcer sur l’Entente des Tlichos, qui avait été paraphée le 4 septembre 2001 par les négociateurs représentant le Conseil des Dogribs signataires du Traité 11, le gouvernement fédéral et le gouvernement territorial.

Le vote a fait suite à un processus de consultations dans les quatre communautés concernées, soit Rae-Edzo, Gameti, Wekweti et Wha Ti. Pour le négociateur en chef des Dogribs, John B. Zoe, le résultat élevé du vote ne constitue pas une surprise. « Nous pensions que ce serait dans les 90%. Une chose qu’il faut aussi considérer, c’est que parmi les gens inscrits pour le scrutin, ceux qui n’ont pas voté ou qui ont annulé leur vote étaient considérés comme des votes pour le non », explique-t-il. Ce dernier ajoute qu’après calcul des Dogribs n’ayant pas pris part au scrutin, le pourcentage d’acceptation de l’entente se situe autour de 84 %.

M. Zoe signale qu’aucun changement majeur n’a été apporté à l’entente acceptée par la Première nation dogrib. L’entente prévoit l’octroi de 39 000 kilomètres carrés de terre, en plus d’une somme de 90 millions de dollars au nouveau gouvernement Tlicho. De plus, les Tlichos auront le pouvoir de gestion sur la surface et le sous-sol de ces terres, en plus d’être davantage engagés dans les dossiers des services sociaux, de l’éducation, de la santé et de la gestion gouvernementale.

Les négociateurs ont aussi amené quelques précisions au texte, afin que les droits des membres des autres groupes autochtones, qui peuvent aussi faire partie de l’accord, ne soient pas lésés.

Enfin, qu’un Tlicho ait voté pour ou contre l’entente, il est toujours libre d’y adhérer ou pas. « En votant sur l’entente, ça ne veut pas dire que tu en fais partie. Ça veut simplement dire que tu exerces ton droit de vote en tant qu’Autochtone vivant dans le secteur. Donc, même si une personne était en désaccord et a voté de cette manière, elle aura toujours le droit de s’enregistrer en vertu de l’Entente. Elle peut donc changer d’idée au premier jour de mise en application de l’Entente, ou lorsqu’elle aura 99 ans », explique le négociateur.

L’Entente des Tlichos fera l’objet d’une cérémonie officielle de signature, le 22 août prochain. À la suite de cette cérémonie, les Cabinets territorial et fédéral devront en accepter les termes, tout comme les deux Chambres d’élus. Les élections imminentes aux TNO et le changement de premier ministre au niveau fédéral, annoncé pour février 2004, ne semblent pas inquiéter John B. Zoe.