Visite du gouverneur général : Les Dénés de Hay River font la fête pour le gouverneur

15 décembre 2011
0 Commentaire(s)
La chorale d'enfants de la nation déné  a ravi le Gouverneur général et sa femme qui ont eux-mêmes plusieurs petits-enfants. (Photo: Virginie Bouchard)

La chorale d'enfants de la nation déné a ravi le Gouverneur général et sa femme qui ont eux-mêmes plusieurs petits-enfants. (Photo: Virginie Bouchard)

Le gouverneur général, David Johnston, était de passage dans la réserve autochtone de Hay River, au cours de sa tournée dans le Grand Nord canadien.

Après un bref arrêt à Fort Smith, le vendredi 9 décembre dernier, le gouverneur général du Canada, David Johnston, accompagné de sa femme, a profité des activités extérieures à Hay River. Balade en traîneau à chiens, pêche sur glace, visite du centre de ski : plusieurs choses avaient été prévues pour sa visite.
Le gouverneur a pris soin de rencontrer les différentes communautés du Nord durant sa tournée. Les Dénés de Hay River ont eu l’honneur d’accueillir l’honorable David Johnston sur la réserve et de lui faire découvrir certains aspects de leur culture.
« L’accueil est remarquable. Il y a de grands espaces à Hay River et dans le Nord en général. Je suis très impressionné par les gens. Nous devons revenir avec nos petits-enfants. Les gens ont vraiment grand cœur », a affirmé M. Johnston. Il est vrai que le gouverneur a reçu un accueil des plus impressionnant. D’abord, une dizaine d’enfants lui ont offert une chanson, puis ce fut au tour des joueurs de tambours d’exécuter une danse traditionnelle.
« Quand j’ai su que le gouverneur général allait visiter Hay River, j’ai perçu cela comme un honneur. Quand j’étais jeune, les aînés nous parlaient de leur relation avec la reine, à cette époque, c’était la reine Victoria. Je me souviens que dans la maison de mes grands-parents et de mon grand-oncle aussi je pense, il y avait une photo de la reine Victoria et du roi Georges », se rappelle le chef déné, Roy Fabian.

Le respect des traditions

La venue de l’honorable David Johnston était également une occasion pour la Nation dénée de renouer avec les traditions et aussi de faire la démonstration de l’importance de la culture, notamment par la nourriture.
Roy Fabian était très fier de sa communauté qui a apporté une grande collaboration : « Pour moi, je voulais vraiment manger du lapin parce que pour les Dénés, lorsqu’ils vivaient sur leurs terres, c’était la nourriture la plus constante qu’ils pouvaient avoir. Ils avaient aussi du caribou et de l’orignal, mais en premier lieu, c’était le lapin. C’est une chose vraiment importante pour moi et je voulais qu’il soit conscient de cela ».
Pour le gouverneur, qui n’en était pas à sa première visite aux Territoires du Nord-Ouest – il y a séjourné avec ses enfants, trente ans auparavant – le respect des traditions et de la nature est très important. « Quand nous étions venus la première fois, je me rappelle avoir passé une journée entière assis sur une roche à regarder la migration des caribous. Ils étaient des centaines et des centaines. Nous avons pêché des ombles de l’Arctique et j’ai attrapé des poissons chaque fois que je mettais ma ligne à l’eau. »

« C’est aussi important pour les jeunes de notre communauté que le gouverneur général soit ici, parce qu’ils ont besoin de connaître leur histoire. Ils ont besoin de savoir qui ils sont. Quand les Européens sont venus, ils ont développé des relations avec nous et ont signé des traités et aujourd’hui encore, nous sommes toujours régis par ces traités. Pour moi, c’est vraiment un grand honneur de l’avoir parmi nous », conclut le chef déné.