Le Canadien de Montréal : Le temps de récupérer

26 mars 2015
0 Commentaire(s)

25 mars 2015 – Avec la défaite en prolongation contre le club de Nashville, le Canadien a obtenu un centième point au classement, ce qui le laisse en tête dans l’Est tout comme dans l’ensemble de la ligue. En fait, avec huit matchs à disputer, il ne lui manque que quatre points pour égaler sa meilleure performance des 10 dernières années, alors que le Canadien avait accumulé 104 points en 2007-2008 sous la gouverne de l’entraîneur Guy Carbonneau.
Un point est clair, la participation du Canadien aux séries est assurée. En fait, elle l’était déjà la semaine dernière.
Lors des huit prochains matchs, certains exploits personnels et collectifs peuvent être atteints. On peut souligner la très bonne possibilité que Carey Price éclipse le record de victoires détenu conjointement par Jacques Plante et Ken Dryden. Ces derniers ont obtenu 42 victoires alors que Price en a maintenant 40. Il y a aussi la lutte que le Canadien livre à cinq autres clubs (les Rangers, les Ducks, le Lightning, les Predators et les Blues) pour le plus grand nombre de points dans la ligue.
Mais on arrive aussi à ce moment de l’année où se pose la sempiternelle question de la préparation face aux séries. Les avis sont partagés, mais je suis décidément dans la catégorie qui croit qu’il est important d’offrir un peu de repos à certains joueurs de façon à ce qu’ils soient frais et dispos avant que ne commencent les dures séries éliminatoires.
Certains joueurs, notamment Emelin et Parenteau, ont subi des blessures dans la deuxième moitié du calendrier régulier et ne devraient pas nécessiter de repos. Au contraire, ces deux joueurs gagneraient à retrouver leur forme physique.
Il y a cependant certains joueurs importants qui ne sont plus des jeunots. Je pense ici à Markov et à Plekanec, qui ont participé à tous les matchs depuis le début de la saison. Je crois aussi que Price, après avoir battu le record d’équipe quant aux victoires, pourrait jouir d’un petit repos. Ce temps de repos est important, car le système de jeu de Michel Thérien, basé sur la poursuite de la rondelle, est très exigeant physiquement. Demandez-le à Devante Smith-Pelly, obtenu des Ducks et qui peine à suivre la cadence. Les matchs du 5 et du 9 avril seraient idéaux pour donner congé à certains joueurs, car cela offre un long congé de cinq jours.

La profondeur est là
Bergevin a réussi au cours des trois dernières saisons à offrir beaucoup de ressources à l’équipe d’entraîneurs. Il y a trois joueurs dont la contribution est primordiale au club : Pacioretty, Subban et Price. Que l’un ou l’autre tombe au combat et le club aurait de la difficulté à compenser leur perte. Ce serait même impossible dans le cas de Price.
Hormis ces trois joueurs, tous les autres peuvent être remplacés que ce soit parmi les 25 joueurs actuellement sur l’équipe ou avec la relève possible à Hamilton, le club-école du Canadien.