Chronique Santé TNO : Le taxage et l'intimidation, une "violence propre" et silencieuse

19 avril 2012
0 Commentaire(s)

Les personnes victimes du taxage ou de l'intimidation vivent dans un grand silence. Les statistiques au niveau national, provincial ou territorial sont inexistantes pour cerner le phénomène. Pourtant, des événements tragiques liés de près ou de loin à l'intimidation ont causé suicides ou assassinats de jeunes élèves, ce qui a spontanément sensibilisé l'opinion publique à l'ampleur du phénomène. Doit-on attendre une tragédie pour commencer à prendre des actions concrètes permettant de démystifier ces deux sujets préoccupants et protéger les victimes silencieuses de leurs agresseurs?

L'intimidation, cette « violence propre » qui, parce qu'elle est moins visible, est plus sournoise que le taxage, serait le lot de 10 % des enfants dans nos écoles. Ceux-ci seraient touchés par cette forme de rejet au moins une fois par semaine. C'est une « violence propre », car ça ne dérange pas les adultes du tout, les enfants ne saignent pas, l'école est « clean », les enfants ne brisent rien. On dirait qu’on a trouvé le moyen de ne pas se faire prendre, parce que ça ne dérange pas l'ordre public. Il est temps que l’on prenne des mesures pour prévenir et éliminer cette « violence silencieuse » prédominante chez les jeunes.

Que faire quand on est victime de taxage ou d’intimidation?
- Continue ton chemin. Essaie de ne pas avoir l'air effrayé.
- Développe ta confiance en toi. Sois positif. Apprends de nouvelles choses.
- Lance-toi dans un programme à l'école : renseigne-toi pour savoir si ton école a un programme anti-intimidation. Sinon, parles-en à ton professeur ou au directeur de l'école et demande-leur s'il ne serait pas possible d'organiser un tel programme.
- Parles-en à un ami ou à un adulte en qui tu as confiance.
- Éloigne-toi si possible, ignore ton agresseur et dis-lui « Non » et continue ton chemin. La personne qui cherche à intimider l’autre recherche l'attention.
- Ne l'attaque pas : la chose la plus dangereuse que tu peux faire en cas de confrontation, c'est de te battre contre ton bourreau.
- Abandonne tes affaires. Les choses matérielles peuvent être remplacées; tu ne peux pas l'être.
- Reste avec les autres. Essaie de ne pas rester seul dans les endroits où tu pourrais être en danger.

Quelques signaux permettant aux parents de détecter que son jeune est victime de taxage ou d'intimidation
- Soyez à l'écoute. Encouragez vos enfants à parler de l'école, des activités, des autres enfants et du trajet entre la maison et l'école.
- Prenez au sérieux leurs plaintes d'intimidation. Un incident d'apparence anodine pourrait révéler une situation beaucoup plus grave.
- Soyez attentifs à toute baisse du rendement scolaire, tout repli sur soi-même, aux vêtements déchirés ou aux demandes d'argent supplémentaire.
- Informez immédiatement l'école si vous soupçonnez que votre enfant est victime d'intimidation.
- Collaborez avec d'autres parents pour assurer la surveillance des enfants durant le trajet entre l'école et la maison.
- Apprenez-leur à se faire des amis. Un enfant confiant, débrouillard et qui a des amis est moins susceptible d'être victime d'intimidation.

 

Source : Ministère de la Sécurité publique du Québec : intimidation et taxage.
 


Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages