Rapport du coroner : Le suicide inquiète toujours

06 septembre 2002
0 Commentaire(s)
La hausse du nombre de suicides aux T.N.-O. en 2001 fait dire au coroner en chef que les efforts déployés ratent leur cible.

En 2001, 70 décès ont été rapportés au bureau du coroner en chef de Yellowknife. De ce nombre, 31 morts sont naturelles et 23 d’origine accidentelle. La dernière année a également été marquée par 10 suicides, quatre meurtres et deux décès de nature non déterminée. C’est ce que révèle le rapport de l’année 2001 rendu public dernièrement par le bureau du coroner en chef des Territoires du Nord-Ouest.

Le nombre de mort par suicide en 2001 ne réjouit pas les autorités qui constatent que les T.N.0. se maintiennent au-dessus de la moyenne nationale qui est de 8,7 suicides par année. Cette situation a également prévalu au cours des dernières années. En 1998, les T.N.-O. ont connu sept morts par suicide, 16 en 1999 et 10 en 2000. Selon les données de 2001, sept des dix suicides sont des hommes, dont deux âgés entre 15 et 19 ans et deux autres dans la catégorie des 30 à 34 ans. Du côté des femmes, deux des trois décès par suicide sont survenus auprès des 45 ans et plus, alors que le troisième décès a touché la tranche d’âge des 10 à 14 ans.

Ces récentes données sur le suicide ne dormiront pas sur une tablette car elles servent d’indicateurs aux différents bureaux gouvernementaux. «Cette hausse nous préoccupe car nous savons qu’un nombre considérable d’efforts est fait pour diminuer le nombre de suicides, mais il semble bien que ces initiatives ne produisent pas les effets désirés », mentionne le coroner en chef Percy Kinney, qui supervise le travail de 39 coroners dispersés dans chaque région des Territoires du Nord-Ouest.

Le rapport 2001 du bureau du coroner des Territoires du Nord-Ouest est public. Des copies sont disponibles au bureau du coroner en chef, situé à Yellowknife.