Le soleil brillera demain

29 mars 2002
0 Commentaire(s)
C’est sur un ton sarcastique que les chefs dénés ont accueilli la présentation du Comité spécial sur la mise en œuvre de l’autonomie gouvernementale et de la disposition de tempo-risation. À la fin du mandat du gouvernement actuel, la « Sunset Clau-se » annulera la partie de la Loi sur l’Assemblée législative concernant le rythme des élections des députés et le nombre de circonscriptions électora-les. Cette question doit être réglée d’ici janvier 2004.

Le Comité spécial propose deux options à la population : annuler ou abroger la disposition et prolonger la durée de la disposition.

Si la question n’est pas réglée avant la date d’échéance, il n’y aura ni élections territoriales, ni Assemblée, et la gestion du budget sera assumée par le Commissaire des T.N.-O.

Les chefs ont demandé que la mesure de tem-porisation soit reportée à une date ultérieure à la fin du mandat actuel.

Le chef dogrib Joe Rabesca a demandé plus de consultations auprès des chefs. Richard Edjericon, de Dettah, déplore que les députés représentent majoritaire-ment les grands centres. La co-présidente du Comité, Sandy Lee, a expliqué que le Comité a dû trancher sur le nombre de députés, qui est passé de 14 avant la création du Nunavut à 19. « Il y a trois nouveaux sièges à Yellowknife, un nou-veau à Inuvik et un autre à Hay River. » Elle a maintenu que les Autochtones ont beau-coup de pouvoir à l’Assemblée puisque le cabinet est composé de 6 Autochtones et d’un non Autochtone.