Éditorial : Le retour d’une légende

05 mars 2015
1 Commentaire(s)


On ne peut demeurer insensible à la venue de Thomas Berger aux TNO. En effet, à titre de président de la Commission Berger sur le pipeline de la vallée du Mackenzie, son rapport a été à la base de tout le processus de revendication territoriale des dernières décennies du siècle dernier.
Au moment des travaux de la commission, de nombreux jeunes leaders émergeaient. Des Kakfwi, Paulette, Antoine et compagnie, étaient tous à l’avant-scène de cette énorme séance de consultation.
On a été témoin au fils des ans de nombreuses consultations qui n’ont souvent abouti qu’à très peu et servaient souvent à simplement justifier les agissements des gouvernements.
Par contre, les recommandations de la commission berger ont été acceptées par le gouvernement fédéral de Pierre Elliot Trudeau, notamment le moratoire sur toute construction d’un pipeline tant et aussi longtemps que les revendications territoriales des peuples autochtones de la vallée du Mackenzie ne seront réglées. À ce jour, il ne reste que la revendication du Dehcho à conclure, alors que le Sahtu, les Gwich’in et les Inuvialuits ont déjà conclu des ententes régionales.
De plus, la mobilisation importante des Dénés des TNO a influencé le développement de plusieurs leaders des TNO. On n’a qu’à penser à Stephen Kakfwi, qui a été député du Sahtu, ministre et premier ministre. Il en a été de même pour Jim Antoine qui a été député de Nahendeh, ministre et premier ministre.
On peut aussi penser que l’intégration de la disposition sur les droits ancestraux autochtones dans la Constitution canadienne en 1983 provient aussi de la prise de conscience de ce gouvernement fédéral à la suite des travaux de la Commission Berger.
Bref, ce sont des pages d’histoire, voire même des chapitres, qui ont été le produit final de ce rapport si important.
Thomas Berger, tu peux être fier de ton héritage pour les générations futures.
 


Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 06 mars 2015, 14 h 28
Au chapitre des leaders, on pourrait évoquer Nellie Cournoyea qui, alors jeune avocate dans le Delta du Mackenzie, a livré un témoignage clef lors de la Commission Berger et qui, en 1991, est devenue la première femme autochtone première ministre d'une province ou d'un territoire.