Pont du Deh Cho : Le rapport de la vérificatrice attendu en février

10 juin 2010
0 Commentaire(s)
La vérificatrice générale, Sheila Fraser (Photo : Batiste Foisy)

La vérificatrice générale, Sheila Fraser (Photo : Batiste Foisy)

La vérificatrice générale du Canada, Sheila Fraser, présentera son rapport sur le projet de pont du Deh Cho cet hiver.

 « Nous en sommes toujours à la phase préparatoire de cette enquête », explique la vérificatrice générale, qui n’entrera pas, à ce stade-ci, dans les détails de la vérification. Elle affirme toutefois être bien au fait du dossier, qu’elle suit depuis quelques années déjà. Elle confirme que la vérification portera notamment sur l’octroi du contrat qui s’était effectué sans appel d’offres.

Alors que neuf enquêtes sur dix menées par le Bureau du vérificateur général du Canada sont effectuées de l’initiative du bureau lui-même, la vérification du projet de pont du Deh Cho a été réclamée par les députés de l’Assemblée législative des TNO. Ce printemps, une motion présentée par le député de Kam Lake, Dave Ramsay, a été votée à la majorité, demandant à la vérificatrice de faire enquête. Tous les députés réguliers avaient appuyé le texte, alors que le cabinet des ministres s’était abstenu en bloc.

Depuis quatre ans, le partenariat public-privé lancé à la hâte durant les derniers jours du gouvernement de Joe Handley s’est buté à une pléthore d’écueils. Retards de construction, renvoi du constructeur principal, plans d’ingénierie revus en milieu de chantier, les sept plaies d’Égypte se sont abattues sur ce projet. Cela a gonflé les coûts – passants d’un peu plus de 100 millions à plus de 180 millions de dollars selon les plus récents estimés – et nourri l’ire de l’opposition informelle, qui hurle à la mauvaise gestion.

Le rapport de la vérificatrice générale du Canada sur le pont du Deh Cho devrait être rendu « en février ou en mars », selon la principale intéressée, soit environ six mois avant la prochaine élection territoriale.

La femme la plus crainte sur la colline parlementaire était à Yellowknife, mercredi, pour présenter un rapport portant sur l’éducation aux Territoires du Nord-Ouest. Durant son passage dans le Nord, Sheila Fraser a notamment effectué une virée à Fort Providence, où elle a revêtu bottes et chapeau dur pour visiter le chantier du pont.