Ça vous dit quelque chose? : Le printemps

17 mars 2000
0 Commentaire(s)
Quand cet article paraîtra dans le journal, nous ne serons plus qu'à quelques jours du printemps. En effet, dans quelques jours, nous serons à l'équinoxe. Cette journée magique, les heures de clarté et de noirceur sont égales : 12 heures. Par la suite, dans le Nord, où nous sommes, ça va se mettre à débouler : les jours vont rallonger, rallonger jusqu'au 20, 21 ou 22 juin, selon les années. Donc, nous attendons tous cette journée magique qu'est le 21 mars (20 ou 22, encore une fois, c'est selon). Il arrive souvent que les gens sont essouflés et, disons-le, écoeurés de la température froide qui sévit encore à ce temps-ci de l'année. Le mois de mars nous apporte presque toujours des vents forts qui refroidissent vraiment la température. À ce temps-ci de l'année, le soleil ne réussit pas encore à contrer l'effet du vent, même s'il brille de tous ses feux et qu'il est de plus en plus présent. Mais il y a un petit quelque chose dans l'air qui permet une certaine euphorie en raison de l'ensoleillement. Il ne faut pas prendre tout ça trop au sérieux, car sous peu, le printemps ne sera pas seulement là sur papier, officiellement, mais de fait. Et que ne traîne-t-il pas avec lui, le printemps? Pas seulement la température plus clémente mais toute la faune qui réjouit nos coeurs. Quel plaisir de constater, un bon matin, que les mouettes sont revenues, que les canards nous passent au-dessus de la tête, que les corbeaux ont changé de domicile pour leurs quartiers d'été, que les oiseaux chantent le matin, que les crottes de chiens parsèment les parterres, soudain dégelées, que soudain, on reconnaît les gens qui ont quitté tuques et parkas. Quel bonheur nous attend au coin de la rue, les amis! Il ne faut pas se réjouir trop vite, mais c'est le temps de commencer tout doucement. Ce n'est pas toujours facile de vivre dans le Nord (je parle ici du froid), mais il y a des compensations qui n'existent nulle part ailleurs. Ceux qui sont nouvellement arrivés et qui vont vivre ça pour la première fois, j'espère que vous allez en profiter autant que nous, les vieux de la vieille, ou devrais-je dire les vieilles du vieux! Et comme le dit la chanson :

Beau printemps, quand reviendras-tu,
Faire pousser les feuilles, faire pousser les feuilles?
Beau printemps, quand reviendras-tu,
Faire pousser les feuilles pour s'asseoir dessus?