Gendarmerie royale du Canada, à Hay River : Le premier gendarme communautaire autochtone des TNO!

21 avril 2011
0 Commentaire(s)
Steve Beck, une journée à peine après avoir revêtu son uniforme de gendarme communautaire autochtone, pour la première fois.(Photo : Édith V-R)

Steve Beck, une journée à peine après avoir revêtu son uniforme de gendarme communautaire autochtone, pour la première fois.(Photo : Édith V-R)

Steve Beck est un des premiers gendarmes communautaires autochtones de la Gendarmerie royale
du Canada et des Territoires du Nord-Ouest, depuis le lundi 18 avril dernier.



M. Steve Beck a réintégré sa communauté, en tant que premier gendarme communautaire autochtone (GCA) des Territoires du Nord-Ouest, lundi dernier. Un nouveau poste créé dans le cadre d’un projet pilote de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC), qui sera mis en place pour les deux prochaines années. Un poste unique qui a été attribué, pour le moment, qu’à sept autres personnes au Canada.

Au sujet de ses nouvelles responsabilités, le gendarme Beck, qui sera encadré par le gendarme Jack Keefe, explique : « L’accent est mis sur une approche communautaire proactive. Ce poste vise à combler le fossé qui se creuse entre la GRC et la population autochtone. » Le GCA est un agent de la paix armé et en uniforme dont le rôle s’élève à un grade spécial. « Ces cadets apporteront notamment à notre organisation des compétences et des connaissances linguistiques, culturelles et communautaires qui vont au-delà de celles qui sont acquises à la Division Dépôt », explique le commissaire de la GRC, William Elliott, dans un communiqué émis par la GRC.

Originaire de Yellowknife, mais résidant à Hay River et dans ses environs depuis près de trente ans, Steve Beck est très connu dans la communauté. En plus de célébrer sa 17e année au sein du système de justice de Hay River – il a été shérif adjoint – le nouveau GCA a amené plus de 700 jeunes dans des camps de trappe et sur ses terres familiales afin de leur faire vivre des activités traditionnelles. Ses origines métisses ainsi que sa connaissance de la culture et de la langue autochtone ont fait de lui un candidat de choix à Hay River. « Je suis un visage familier que les gens connaissent et en lequel ils ont confiance, il n’y a pas de secrets sur ce que je suis et ce que je représente », affirme M. Beck.

Face à la quantité énorme de travail qu’ils ont à accomplir chaque jour, le caporal Robert Gallant accueille l’arrivée de ce GCA sur une note positive : « Ça va nous donner un coup de main avec nos dossiers et nous aider à établir plus de relations avec la communauté. » Plus personnellement, il ajoute : « [Steve Beck] a toujours été là pour nous prêter main forte. »

Steve Beck a d’ailleurs été un des premiers Canadiens à suivre le programme pilote des gendarmes communautaires autochtones (GCA) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), offert à l’École de la GRC (Division Dépôt), à Régina, en Saskatchewan. Il a obtenu son diplôme avec succès, le 12 avril dernier, en compagnie de six autres collègues originaires de l’Alberta, du Manitoba et du Nunavut. « Ils ont choisi 10 candidats sur les 178 demandes qu’ils ont reçues », rapporte M. Beck. De ces 10 candidats, seulement sept ont finalement obtenu leur diplôme.