Sur les planches : Le lagopède, son ombre, sa danse

La nouvelle création du Flammèche Théâtre Yellowknife fait appel aux marionnettes et aux ombres chinoises à l'intérieur de différents aménagements scéniques. Sur la photo, Natalie Labossière. (Crédit photo: Denis Lord)

La nouvelle création du Flammèche Théâtre Yellowknife fait appel aux marionnettes et aux ombres chinoises à l'intérieur de différents aménagements scéniques. Sur la photo, Natalie Labossière. (Crédit photo: Denis Lord)

 Quelques marionnettes, des ombres, le noir et blanc qui prédomine : c’est sous le sceau d’un minimalisme magnétique que le Flammèche Théâtre Yellowknife présente un second laboratoire de Vie de lagopèdes.
La créativité du Nord intéresse le reste du pays, mais le coût exorbitant des transports suggère une économie de moyens qui finit par être partie prenante de l’esthétique de la pièce sans pour autant sacrifier de son attrait, selon la Franco-ténoise Natalie Labossière, qui fait l’animation avec sa collègue de Saskatchewan, Sherron Burns.
Lors de la présentation de cette pièce toujours en gestation à l’édifice Bromley de Yellowknife, le 23 février, des nappes montées sur trois tables séparées par des interstices servaient d’écran où s’animaient les ombres chinoises des lagopèdes et d’autres animaux dans un décor de montagnes. Cette division de l’espace scénique suggère un triptyque, des cases de bande dessinée. Dans la seconde partie de la présentation, les comédiennes, vêtues de noir, deviennent visibles alors que l’action se transporte sur le dessus des tables où le lagopède reprend ses trois dimensions et apparaît une marionnette de grande stature représentant un Autochtone.
La facture de la pièce, les percussions de la première partie, confèrent à Vie de lagopèdes un je-ne-sais-quoi d’asiatique. L’économie des moyens n’a pas semblé désemparer le public, adultes et enfants, apparemment séduit par une proposition originale et mystérieuse.
Même dans son état inachevé, affirme le comédien Ben Nind, qui fait partie de la production, Vie de lagopèdes a suscité l’intérêt de plusieurs festivals de marionnettes à travers le Canada; une tournée est en préparation.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages