CanNor : Le député Bevington demande une enquête sur CanNor

10 novembre 2011
0 Commentaire(s)

Suite à des révélations faites par Radio-Canada sur des erreurs dans la comptabilité de l’agence de développement économique du Nord, le député Dennis Bevington demande une enquête du vérificateur général.

M. Bevington mène plusieurs de chevaux de bataille par les temps qui courent. Après avoir demandé qu’on renforce la sécurité, dans l’aviation canadienne et défendu son opinion sur le registre des armes à feu, il revient cette fois pour faire la lumière sur les états financiers de CanNor. D’après la société de télédiffusion nationale, l’agence de développement aurait commis des erreurs dans la gestion de ses fonds. « L’audit de CanNor a révélé plusieurs problèmes au niveau de l’administration de l’argent. Il y a eu cinq responsables financiers en deux ans », affirme le député de Western Arctic.

Selon lui, l’argent destiné aux entreprises nordiques doit être dépensé d’une manière correcte et respectueuse, sans intervention politique. « Mme Aglukkaq prend toutes les décisions au sein de l’agence. Tout ce qui doit être décidé passe par son bureau, jusqu’à la moindre ordonnance. Elle prend une approche très impliquée », ajoute Dennis Bevington.

Pour sa part, la ministre de la Santé et de l’Agence canadienne de développement économique du Nord, Leona Aglukkaq, ne pense qu’à supporter les entreprises de la région. « M. Bevington un jour dit, ne soyez pas impliqué et l’autre jour, soyez impliqué. Le jeu politique qu’il poursuit ne sert qu’à détourner l’attention des bonnes choses que fait CanNor », répond la ministre.

La poursuite des engagements

Justement, pas plus tard que mardi (8 novembre), Mme Aglukkaq a annoncé un projet qui visera à se doter de données géoscientifiques à jour pour d’éventuelles exploitations minières. « Je vais continuer en tant que ministre à encourager les entreprises territoriales et la création d’emplois dans le Nord. Je veux mettre l’accent sur les bonnes actions de l’agence », confirme la ministre responsable de CanNor.

Le député Bevington reconnaît pour sa part que l’argent doit continuer d’être investi dans le Nord et la situation de CanNor doit être réglée rapidement : « Je pense qu’avec ce qui est arrivé jusqu’à maintenant, on doit en arriver à avoir une agence indépendante du gouvernement ».

Dennis Bevington a déposé une lettre auprès du vérificateur général du Canada afin de faire la lumière sur la question. En attendant, Leona Aglukkaq se défend de tous soupçons sur le fonctionnement de son agence : « L’audit est vraiment clair. Il n’y a pas eu de mauvaises répartitions des fonds ou aucune fraude. Nous avons reçu des recommandations et nous faisons les améliorations nécessaires ».