Fédération franco-ténoise : Le déficit presque effacé

06 novembre 2014
0 Commentaire(s)
Les délégués lors de l;a présentation des États financiers (Denis Lord)

Les délégués lors de l;a présentation des États financiers (Denis Lord)

Le Jeanne-Dubé à France Benoit
 

Le passé, le présent et le futur se sont croisés le samedi 1er novembre à l'assemblée générale annuelle de la Fédération franco-ténoise, alors que l'heure était à la fois au bilan et à la perspective.
Le président de la Fédération, Richard Létourneau, s'est déclaré particulièrement fier de son équipe sur le plan budgétaire. Le déficit accumulé il y a trois ans est presque entièrement effacé. L'excédent des produits par rapport aux charges se chiffrait en mars 2014 à 16 651 $, une baisse de 50 000 $ par rapport à 2013. Par contre, le solde des actifs nets se solde à 174 343 $ pour l'exercice financier se terminant le 31 mars 2014, une augmentation de près de 20 000 $ en regard de l'année précédente.
Pour 2014-2015, la FFT bénéficiera d'un financement de 280 480 $ provenant de Patrimoine canadien, conditionnel à l'appui aux activités en région. Les salaires et avantages sociaux connaitront une diminution de près de 123 000 $ pour se chiffrer à une somme évaluée à 356 442 $. Cette diminution, a expliqué le directeur général de la FFT, Jean de Dieu Tuyishime, est due à l'élimination de chevauchements dans les postes de travail.
La délégation d’Inuvik a participé à la réunion via un appel conférence. Une tempête de neige à Inuvik les a retenu dans le Delta.

Résolutions et priorités
Lors de l'AGA, le président de la FFT, Richard Létourneau, a présenté deux résolutions, qui ont été acceptées à l'unanimité. Il a été résolu qu'une lettre soit envoyée au ministère fédéral des Travaux publics afin de lui demander comment avance la mise au point d'une politique interne reconnaissant les besoins des communautés de langues officielles en situation minoritaire lors de la vente de bâtiments excédentaires. Une copie de cette lettre sera envoyée au commissaire aux langues officielles du Canada et au président du Conseil du Trésor.
Dans un second temps, il a été convenu que la FFT rédigera des recommandations visant l'amélioration du travail du commissariat aux langues officielles des Territoires du Nord-Ouest et que ces recommandations seront soumises et à la commissaire — que la FFT désire rencontrer — et au président de l'Assemblée législative.
Pour ce qui est des priorités de l’an prochain, la FFT procédera à une évaluation systématique des résultats du Plan de développement global 2010-2015. Simultanément, la FFT renouvellera son cahier de politiques et ses orientations stratégiques au cours de la prochaine année, tout en tenant compte des mandats de ses membres et de ses partenaires communautaires, ainsi que « des enjeux émergents dans ses interventions avec les instances gouvernementales ».
Les postes vacants de premier et de second vice-présidents au conseil d'administration de la FFT ont été respectivement pourvus, sans opposition, par Frédéric Deschênes et Alexandre Larouche.

Implication
Le prix Jeanne Dubé, qui témoigne de l’engagement d’hommes et de femmes envers la francophonie ténoise, a été remis à la cinéaste France Benoit. France Benoit est arrivée en 1989 à Yellowknife, comme conseillère politique et gestionnaire au sein du ministère de l'Éducation, de la Culture et de la Formation. Elle quitte la fonction publique 12 ans plus tard pour se consacrer à la réalisation de documentaires. Elle a également siégé aux conseils d'administration de l’Association franco-culturelle de Yellowknife, du Conseil de développement économique des TNO et du Collège nordique francophone.