Le club des vieux copains

27 novembre 2015
0 Commentaire(s)

 

Peut-être que ce sont les mots de Wendy Bisaro qui sont les plus porteurs de raison. L’ancienne députée qui n’a pas sollicité de nouveau mandat dans Frame Lake, dit clairement les choses lorsqu’elle souligne que le Old Boys Network de la 16e et 17e Assemblée ne sera plus le même.

Avec cette rhétorique, maintes fois proclamée, Bisaro remet en valeur la nouvelle réalité de notre gouvernement de consensus. En 2011, ce sont 14 députés qui reprenaient le siège qu’ils avaient eux-mêmes réchauffé durant la 16e Assemblée législative. Cette année, ce sont seulement huit députés de la 17e Assemblée, dont cinq étaient ministres, qui assureront un autre mandat de quatre ans.
Outre le fait que le prochain premier ministre des TNO devra convaincre des petits nouveaux afin d’obtenir le soutien espéré le 16 décembre prochain, c’est la dynamique parlementaire qui va être transformée.

La clique qui a assuré l’aboutissement du transfert des pouvoirs en provenance d’Ottawa était bien campée et partagée sur leur position : d’un côté, ceux qui, comme Miltenberger et Ramsay, serraient les bourses gouvernementales avec des coupes budgétaires et une réduction des services, et de l’autre côté du plancher, des députés qui demandaient davantage de programmes communautaires ou environnementaux, comme Bisaro et Bromley.
L’arrivée de 11 nouveaux députés va déstabiliser le copinage établi et les clans au sein des députés. Maintenant que le transfert des responsabilités est une situation palpable, il en revient à ces 19 membres d’aller dans une direction capable d’inspirer la population ténoise, de trouver cet équateur politique permettant de stimuler les perspectives nordiques tout en respectant le territoire et ses résidents.