Élections fédérales : Le candidat Moore

08 octobre 2015
0 Commentaire(s)

Leadership 

 

 

John Moore a déménagé à Inuvik au printemps 2015 et a travaillé en tant que directeur général du centre de jeunesse d’Inuvik.
Le jour après mon entrée en fonction, le centre a été déclaré insolvable. Il est maintenant dans une meilleure position et sera capable de rouvrir ses portes dans peu de temps. En Ontario et en Nouvelle-Écosse, j’ai été entraineur de Football, et même si j’ai apprécié travailler avec les jeunes dans un autre domaine, le sport m’a manqué. Toutefois, de pouvoir prodiguer un tant soit peu d’orientation à ces jeunes qui cherchent encore leur place a été, et reste, une chose dont je suis très fier.
 

Leadership 

 

 

John Moore a déménagé à Inuvik au printemps 2015 et a travaillé en tant que directeur général du centre de jeunesse d’Inuvik.
Le jour après mon entrée en fonction, le centre a été déclaré insolvable. Il est maintenant dans une meilleure position et sera capable de rouvrir ses portes dans peu de temps. En Ontario et en Nouvelle-Écosse, j’ai été entraineur de Football, et même si j’ai apprécié travailler avec les jeunes dans un autre domaine, le sport m’a manqué. Toutefois, de pouvoir prodiguer un tant soit peu d’orientation à ces jeunes qui cherchent encore leur place a été, et reste, une chose dont je suis très fier.

Expertise nordique 
Le Parti vert n’est pas soumis à une discipline de parti, il permet d’avoir des opinions nuancées sur tous les sujets et de travailler sur nos propres programmes. D’ailleurs, si le Parti vert s’oppose catégoriquement à l’utilisation de l’énergie nucléaire, je suis pour la mise en place de réacteurs nucléaires au thorium, ici, dans le Nord. Ils sont modulaires, facilement transportables et produisent énormément d’énergie. Ce sont des ingénieurs qui activent la transformation alors que dans le cas des réacteurs que l’on connait, ce sont les ingénieurs qui doivent arrêter la combustion. C’est sécuritaire, et les déchets sont minimes. C’est une idée que je veux défendre durant notre rassemblement national.

Consensus autochtone
Je pense que dans cette course, le Parti vert a le meilleur programme concernant les questions autochtones. Pour un réel dialogue de nation à nation, ce donc nous avons besoin est un Conseil des gouvernements canadiens. Une structure incluant le premier ministre, les premiers ministres provinciaux et territoriaux, les représentants municipaux et ceux des premières nations. Il faut aussi adopter une approche où les groupes autochtones sont reconnus comme des Nations autochtones au sein de notre nation.

Changements climatiques
Quand on regarde les TNO, on voit clairement l’empreinte des changements climatiques. Le Parti vert est un parti environnemental, et nous possédons le programme le plus complet concernant l’environnement. Nous voulons mettre en œuvre un plan canadien de rente et de dividende en ce qui a trait au carbone. Lors de l’extraction d’une ressource qui produira des émissions de gaz, une rente sera appliquée et dirigée vers un fonds pour payer un dividende annuel à tous les Canadiens de plus de 18 ans. Concernant le Nord, je veux mettre en place une subvention qui compenserait les coûts de transport des aliments, mais plus performant que Nutrition Nord.

Langues officielles
Tout d’abord, je pense que lorsqu’une communauté grandit, il faut faciliter cette croissance. Le français, en tant que langue officielle, est une partie intégrante de notre culture, et représente ce qu’est le canada et ce qu’il peut devenir. J’aimerais plus de financement pour les cours de français.