Sur les ondes : Le bon son du Yukon

Sophie Villeneuve à l'aise dans son élément : la neige yukonnaise. 
(Crédit photo : Louca+Mee)

Sophie Villeneuve à l'aise dans son élément : la neige yukonnaise. (Crédit photo : Louca+Mee)

 

L’auteure-compositrice-interprète yukonnaise Sophie Villeneuve, a présenté Le chant du Hibou, le lundi 22 janvier, au Baked bar de Whitehorse.
 

Musicalement varié, avec des sonorités folk, blues et country, et une touche de musique klezmer [ndlr : musique traditionnelle instrumentale des juifs ashkénazes], le premier album complet de l’artiste yukonnaise, nous livre « un bon échantillon de sa personnalité ».


L’album est composé de 10 pièces musicales, dont sept en français et trois en anglais, et s’inspire largement de sa nouvelle vie nordique, qui a démarré en 2013.


On y parle de romance et d’aventures septentrionales, alternant nostalgie et humour avec fraîcheur et authenticité. Et pour encore mieux coller à l’environnement dans lequel l’artiste s’est trouvée, tant sur le plan personnel que professionnel, Sophie Villeneuve s’est même lancé un défi : vivre 2 mois, dans le bois, dans une cabine de trappe, avec comme seule compagnie, un attelage de chiens de traîneau.


Une expérience édifiante selon l’artiste, dont elle ramène des chansons qui devraient « toucher les gens du Nord » comme Y fait frette ou The sled dogs lemons.


L’expérience nordique n’aurait d’ailleurs pas pu être complète si elle ne s’était pas entourée exclusivement ou presque, de musiciens locaux, comme Olivier de Colombel, Brigitte Desjardins ou Marc Tannahill, pour n’en citer que quelques-uns, et du producteur Jim Holland, de Green Needle Records, pour la réalisation d’un album à « 99,9 % yukonnais ».


Originaire de La Tuque au Québec, Sophie Villeneuve a remporté en 2016, les concours Chant’Ouest et Pacifique en chanson, avant d’atteindre la demi-finale du festival international de la chanson de Granby en 2017.
Présente au Contact Ouest 2017 à Yellowknife, elle présentera Le chant du hibou dès le mois de février avec plusieurs dates au Québec puis à Vancouver au festival d’été francophone.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.