Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest : Le Secrétariat aux affaires francophones est officiellement ouvert

12 avril 2012
0 Commentaire(s)
Le Secrétariat aux affaires francophones des Territoires du Nord-Ouest a ouvert ses portes le 3 avril 2012 en compagnie de plusieurs acteurs de la francophonie et du gouvernement ténois, dont le premier ministre Bob McLeod qui a coupé le ruban officiel. (Photo : Charles-Antoine Bélair)

Le Secrétariat aux affaires francophones des Territoires du Nord-Ouest a ouvert ses portes le 3 avril 2012 en compagnie de plusieurs acteurs de la francophonie et du gouvernement ténois, dont le premier ministre Bob McLeod qui a coupé le ruban officiel. (Photo : Charles-Antoine Bélair)

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a inauguré la semaine dernière le nouveau Secrétariat aux affaires francophones.

Le projet date d’il y a plusieurs années, mais c’est en novembre 2011 que l’on a réellement entendu que le Secrétariat aux affaires francophones serait bientôt une réalité.
C’est maintenant chose faite puisque l’inauguration officielle s’est déroulée le 3 avril 2012 au Diamond Plaza de Yellowknife.
Le Secrétariat formulera des recommandations linguistiques auprès du gouvernement ténois tout en assurant le lien entre ce gouvernement et la communauté francophone.
« Il y aura beaucoup de nouveau travail qui va émerger et qui sera représentatif du plan du gouvernement pour améliorer ses services en français, affirmait en novembre le sous-ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, Dan Daniels. Le Secrétariat devra donc interagir continuellement avec les ministères et la communauté francophone. »
Le Secrétariat permettra aussi de donner des recommandations à l’Assemblée législative sur les langues officielles, autant pour le français que les langues autochtones.
« Partout au pays, des millions de francophones et de francophiles s’investissent dans leur collectivité et contribuent ainsi à notre essor économique », a fait savoir le ministre de Patrimoine canadien et des langues officielles du Canada, James Moore, par voie de communiqué. « Notre gouvernement est fier d’encourager le dynamisme de la francophonie canadienne tout en mettant en valeur le français, l’une de nos deux langues officielles et un élément important de notre patrimoine. Vos efforts en vue d’assurer le bien-être de la communauté francophone et la vitalité de la langue française aux Territoires du Nord-Ouest méritent d’être applaudis. »

Tracer le chemin pour les Autochtones

Le ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, Jackson Lafferty, affirme que c’est un grand jour pour les Territoires du Nord-Ouest, sa francophonie, mais aussi pour les peuples autochtones.
« Je crois que l’ouverture du Secrétariat aux affaires francophones est un moment très important, dit-il. Nous avons mis les bases en place pour les groupes autochtones et nous devons penser stratégiquement et à long terme. C’est un grand événement pour nous et une occasion de célébrer aux Territoires du Nord-Ouest. »
La commissaire aux langues officielles du territoire, Sarah Jerome, était du même avis au sujet des autres langues officielles.
« Je suis très heureuse de voir que les francophones ont un Secrétariat pour répondre à leurs besoins, affirme Sarah Jerome. Je serai disponible et viendrai ici [à Yellowknife] chaque fois que l’on aura besoin de moi, même si je ne parle pas très bien français. Mes félicitations, vous nous avez tracé le chemin. »
Par ailleurs, le ministre Jackson Lafferty a mentionné suivre des cours de français et espère être capable de mieux le parler d’ici l’an prochain.

Avec l’aide de la communauté

Le président de la Fédération franco-ténoise, Richard Létourneau, a tenu à souligner le travail accompli par la francophonie ténoise au cours des dernières années.
« Je me dois de souligner aujourd’hui les efforts des bénévoles, des militants, des employés, du journal L’Aquilon, de la Fédération franco-ténoise, souligne Richard Létourneau. Sans eux, sans leurs efforts, nous n’en serions pas là aujourd’hui dans un accomplissement comme celui-là. »
Le nouveau directeur du Secrétariat aux affaires francophones, Benoît Boutin, abondait dans le même sens en rappelant que son équipe aura besoin de l’appui de la communauté francophone pour remplir sa mission.
« Ce que je tiens à dire, c’est que certaines personnes m’ont dit que le Secrétariat devra tout faire, mais non, fait valoir Benoît Boutin. Je vais avoir besoin d’aide et nous allons avoir besoin de tous les ministères et nous allons travailler ensemble. Mais je vais aussi avoir besoin de joueurs importants : ceux de la communauté. Nous devons travailler ensemble et c’est ça qui est important. »
Richard Létourneau affirme aussi que ce n’est que le début de la route pour la francophonie et qu’il reste encore du chemin à faire.
« C’est un moment important sur la route qui nous permet d’avoir accès à des services gouvernementaux en langue française aux Territoires du Nord-Ouest, croit le président de la Fédération franco-ténoise. Ce n’est pas la fin de la route cependant, il reste du travail à faire, mais je tiens à féliciter le ministre Lafferty pour son leadership dans ce dossier-là. Et je lui fais la promesse que je vais revenir à Yellowknife pour le féliciter une nouvelle fois le jour où il fera adopter par le comité exécutif un règlement pour sa Loi sur les langues officielles. »