Divertissement : Le Cirque est débarqué en ville!

18 juillet 2013
0 Commentaire(s)
Le cirque était en ville (Photo : Noémie Bérubé)

Le cirque était en ville (Photo : Noémie Bérubé)

Les 5-6 et 7 juillet dernier, le Cirque familial a donné huit représentations pour tous les goûts sous un chapiteau installé spécialement pour l’occasion.

C’est dans le stationnement du Multiplex que le chapiteau accueillant les fanatiques du cirque a été monté. Pendant trois jours, la troupe venue des États-Unis en a mis plein la vue tant aux les enfants qu’aux adultes qui les accompagnaient.

Chiens, clown, jonglerie, personnages connus et acrobates étaient des composantes du spectacle du cirque en visite aux Territoires du Nord-Ouest. Évidemment bien loin des éléphants, tigres et motocross dans une sphère de métal, les 15 employés qui étaient présents ont su animer et divertir les spectateurs.

Jairo Ojeda, maître de cérémonie du cirque familial et d’amusement, a laissé savoir que la compagnie américaine existe depuis dix ans et qu’elle ne cesse de prendre de l’expansion. Au début du mois, il s’agissait de la deuxième visite pour le cirque en sol canadien et d’une première à Yellowknife. Ce dernier a avoué qu’ils voyagent partout à travers le monde passant par les Philipines, l’Indonésie, la Thaïlande, le Mexique et le Canada.
Monsieur Ojeda a mentionné que le producteur a visité la ville de Yellowknife il y a environ 15 ans et que c’est à partir de ce moment que la capitale des Territoires du Nord-Ouest est l’hôte de différents cirques.

Ce qui fait la particularité de ce cirque à son avis est la complicité entre tous les membres. De fait, tout au long du spectacle qui a duré plus de 90 minutes, ils intervenaient à tour de rôle dans les différents numéros pour s’assurer de la sécurité de leurs collègues et mettre une touche d’agrément.

Il a exprimé que lui et sa troupe n’ont pas présenté le même spectacle aux TNO qu’ailleurs, en raison du changement de culture : « Nous aimons voir l’environnement différent et les gens. Ici, ils sont différents des États-Unis, ils ont plus de temps pour s’amuser ».
Toujours en poursuivant sur l’aspect de la comparaison, il a souligné que sa troupe a été charmée par la culture présente en sol ténois.

« Nous espérons revenir l’an prochain pour refaire une petite tournée », ajoutant qu’ils désireraient également visiter les provinces du Québec et de l’Ontario au même moment.

Le cirque familial a également presté de l’autre bord du lac, soit à Hay River.