Incendies de forêt : La saison estivale s’annonce active

20 mai 2010
0 Commentaire(s)

La saison des feux a commencé prématurément cette année en raison du temps sec. Déjà, un incendie de forêt a été déclaré dans la région du Slave Sud.

Le responsable des opérations pour les incendies de forêt aux Territoires du Nord-Ouest, M. Frank Lepine, a averti la population d’être sur ses gardes. Un incendie de forêt s’est déjà déclaré dans la région du Slave Sud, à 20 kilomètres de Fort Smith, dans le courant des derniers jours. Il a toutefois été rapidement maîtrisé; M. Lepine a confirmé qu’il s’agissait d’une cause humaine.

« Le printemps a débuté pas mal tôt, et la neige a fondu plus vite qu’à l’habitude aux Territoires du Nord-Ouest », a affirmé M. Lepine. La troisième semaine du mois d’avril, la neige des régions du Deh Cho et du Slave Sud était presque complètement disparue. « C’est la même chose presque partout dans le sud du pays aussi », a toutefois précisé M. Lepine, voulant dire par là que les TNO n’étaient pas les seuls dans cette situation. Ceci a cependant pour effet d’assécher les forêts et de les rendre plus vulnérables aux incendies. Au début de la semaine, avant les jours de pluie, près de cinq endroits étaient considérés à risque élevé en matière d’incendies de forêt, selon la carte d’évaluation du danger d’incendie en forêt, disponible sur le site Web de la Division de la gestion des forêts du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles des TNO. En date du mercredi 19 mai, seulement les environs de Wekweeti étaient encore considérés à risque élevé. Partout ailleurs, le risque était qualifié de modéré.

M. Lepine invite toutefois la population à être très prudente lorsqu’elle allume un feu domestique en forêt. « C’est déjà sec à l’extérieur et le printemps a tendance à présenter un très bas taux d’humidité », a-t-il averti. « Cette température-là, avec un peu de vent, peut résulter en un énorme incendie de forêt! », ajoute le responsable des opérations pour les incendies de forêt aux TNO. Il met l’accent sur le fait qu’il faut s’assurer d’avoir complètement éteint le feu avant de le quitter.

Par ailleurs, l’entraînement des équipes de pompiers pour les incendies en forêt a déjà débuté. L’équipement et les réservoirs seront d’ailleurs fin prêts dès le retour du long week-end de mai. « Nous ne ferons aucun feu contrôlé cette année », a aussi partagé M. Lepine. Les feux contrôlés sont parfois des mesures prises lorsqu’une forêt présente un trop grand risque de s’incendier facilement. Des pompiers supplémentaires seront entraînés pour être prêt à agir en cas d’un déclenchement.

« C’est dur de prévoir, il pourrait se mettre à pleuvoir demain, et ce, jusqu’au mois d’août. Le risque d’incendie en forêt dépend toujours de la température que nous avons », explique-t-il. L’année dernière s’est avérée une saison record avec seulement 41 feux de forêt. « Nous avons habituellement environ 300 incendies par année », soutient M. Lepine. En 1995, les TNO ont connu un nombre record d’incendies de forêt, les responsables des opérations d’incendies en forêt ont travaillé à l’extinction de plus de 650 incendies de forêt.

Pour signaler toute anomalie suspecte ou tout incendie de forêt, contactez le 1-877-NWT-FIRE (1-877-698-3473).