Jamais Trop Tôt : La relève musicale du Canada à Granby

24 interprètes de la francophonie canadienne et du Québec sont montés sur scène dans le cadre du concours Jamais trop Tôt. (Crédit photo : Bertrand Duhamel)

24 interprètes de la francophonie canadienne et du Québec sont montés sur scène dans le cadre du concours Jamais trop Tôt. (Crédit photo : Bertrand Duhamel)

Le 26 août s’est terminé la 38e édition du Festival international de la chanson de Granby (FICG) et, en marge, la 6e édition de Jamais Trop Tôt, un concours qui vise à découvrir, développer et promouvoir la relève de la chanson. Il a permis à 12 interprètes de la francophonie canadienne et 12 du Québec de monter sur la scène du célèbre festival.

Lucas Obonsawin, de Cochrane en Ontario, s’est mérité une place à Jamais Trop Tôt en gagnant un prix au festival de musique en milieu scolaire Quand ça nous chante. Pour lui, ce fut une expérience inoubliable. « On était 24 personnes, on ne se connaissait pas vraiment, et on est devenus comme une famille. »

Ces interprètes ne sont pas les seuls gagnants : le concours englobe diverses composantes de la chanson. Des groupes d’élèves de partout au Canada ont participé à des ateliers d’écriture de textes d’une chanson. Parmi les textes reçus, 24 sont retenus et mis en musique par des anciens du FICG. De la sélection des textes à celle des interprètes, en passant par le choix des compositeurs, chaque province participante est représentée.

Geneviève Toupin, chansonnière originaire du Manitoba et ancienne du FICG (édition 2006), en est à sa troisième année à composer de la musique pour Jamais Trop Tôt.

« J’aurais adoré faire ça à cet âge-là, explique-t-elle ! Je trouve ça cool de jumeler des paroles de jeunes avec des musiques de professionnels. C’est une super initiative pour les jeunes de pouvoir chanter dans un spectacle professionnel.

C’est vraiment un beau défi parce que tu arrives avec un texte qui n’est pas le tien, et c’est parfois des thèmes sur lesquels je n’aurais jamais écrit moi-même. C’est le fun comme compositrice, de faire “Ok bon, ça m’inspire quoi ?” »
Une fois les musiques composées, 24 interprètes sont choisis (12 du Québec, 12 du reste du Canada) pour présenter les chansons pendant le FICG, soit en soumettant leur candidature au FICG ou en étant lauréats de divers concours provinciaux.

Les interprètes sont ensuite formés à Granby et montent sur scène défendre ces compositions collectives.
Parmi les 24 chansons, les 12 meilleures seront sélectionnées et endisquées pour un album à paraître dans la prochaine année.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.