Soins de santé primaires : La porte d’entrée

13 juin 2003
0 Commentaire(s)
Les soins de santé primaires aux TNO recevront 4,7 millions de dollars jusqu’en 2006 en provenance de Santé Canada. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Michael Miltenberger et la députée libérale de Western Arctic, Ethel Blondin-Andrew, en ont fait l’annonce le 6 juin dernier, alors que le dossier de la santé est l’un des plus brûlants sur la scène ténoise. La députée libérale s’est d’ailleurs bien gardée de prendre position dans le dossier des spécialistes. « Nous avons des défis à relever et la question des spécialistes n’est pas le seul défi. Nous avons des listes d’attente. Il faut aller de l’avant avec nos annonces », a-t-elle indiqué.

Cet argent provient du Fonds pour l’adaptation des soins de santé primaires, un fonds de 800 millions créé en septembre 2000 lors de la signature de l’Entente des premiers ministres sur la réforme du système de santé. Depuis, le ministère de la Santé et des Services sociaux a publié une série de plans d’action visant à réformer le système de santé. La mise sur pied de 11 projets régionaux, qui se partageront les 4,7 millions de dollars, s’inscrit dans le mouvement de réforme enclenchée par le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires. « Les soins de santé primaires sont la porte d’entrée du système de santé, a mentionné la députée Ethel Blondin-Andrew. La population se tourne en premier lieu vers les médecins de famille et les infirmières en santé communautaire pour recevoir de l’information, des conseils ou pour être référés à d’autres spécialistes. »

Ces projets visent essentiellement à désengorger le système de santé. Par exemple, les résidents ténois ont récemment reçu par la poste le livret dont la version française s’intitule « Dois-je consulter un infirmier ou un médecin ». Cette campagne d’information, à laquelle s’ajoutera une stratégie de communication, a bénéficié de plus de 220 000 dollars. Plus d’un million de dollars sera également versé pour la construction d’un centre de santé multidisciplinaire à Yellowknife. Ce centre vise à desservir la population délaissée par le système de santé, comme les jeunes délinquants ou les itinérants. Certains organismes, comme la maison pour jeunes Side Door et l’Armée du Salut, vont travailler en collaboration dans la mise sur pied de ce centre. D’autres projets sont en route dans les communautés. Un centre de formation pour les infirmiers praticiens sera établi au sein du centre de santé de Rae. Un programme de santé dentaire devrait voir le jour à Inuvik. Un programme de santé pour les femmes, axé sur la maternité et la natalité, viendra également se greffer à l’hôpital territorial Stanton. « Ces projets auront un impact à long terme sur l’ensemble de notre système de santé », a indiqué le ministre Miltenberger.

Questionné sur le moment choisi pour faire l’annonce d’un investissement en santé, le ministre Miltenberger a indiqué que le ministère attendait cet argent depuis longtemps et que les millions annoncés ne peuvent être transférés pour régler d’autres problèmes plus urgents. « Cet argent est investi dans des projets spécifiques. Le dossier des spécialistes n’assombrira pas cette journée alors que nous essayons de mettre l’accent sur ce projet », a-t-il révélé.

Le ministre Miltenberger estime toutefois que tous ces projets vont, d’une façon ou d’une autre, améliorer le recrutement et le maintien en poste des employés du secteur de la santé. « Tous ces projets vont améliorer la prestation des services. Plus nous offrirons de bons services, plus les employés voudront rester. »