Plein air : La pêche ténoise en vedette sur RDS

08 juillet 2015
0 Commentaire(s)
Jocelyn Démétré et Normans Byrns présentent fièrement un vieux guerrier des eaux du Grand lac des Esclaves. 
(Photo : courtoisie Great Slave Lake Safaris)

Jocelyn Démétré et Normans Byrns présentent fièrement un vieux guerrier des eaux du Grand lac des Esclaves. (Photo : courtoisie Great Slave Lake Safaris)

Pour une deuxième année consécutive, l’équipe de Bonne chasse/Bonne pêche, émission animée par Normans Byrns et diffusée sur les ondes de RDS, a tourné des images du Grand lac des Esclaves.
 

C’est en compagnie de Jocelyn Démétré, propriétaire de l’entreprise Great Slave Lake Safaris que le fils, Kenny Byrns, et le père, connu pour ses talents de chasseur et pêcheur, Normans Byrns, ont passé la dernière semaine sur les eaux du Grand lac des Esclaves, dans les environs de l’île Blanchette.
Voyant le succès remporté l’an dernier par la diffusion d’une émission à partir d’images tournées aux TNO, les trois hommes ont choisi de se rassembler à nouveau pour faire profiter les téléspectateurs du Québec et d’ailleurs des trophées de pêche pouvant être récoltés aux Territoires du Nord-Ouest.
« L’an dernier, nous avons eu le plaisir de rencontrer Jocelyn, qui débute une compagnie de pourvoyeur, nous nous sommes dit : pourquoi ne pas aller aider un gars du Québec pour publiciser sa business de Yellowknife au Québec? », a ajouté Normans Byrns.
Monsieur Byrns a expliqué qu’il a profité de son séjour sur l’eau pour peaufiner les techniques de pêche de Jocelyn Démétré. « On va essayer de rendre l’utile à l’agréable, tout en allant chercher les plus belles images de votre coin. » 
Rencontré la soirée avant son départ sur les eaux ténoises, M. Byrns confiait souhaiter apercevoir les fameuses attaques entre truites grises. « Je me souhaite de prendre des gros trophées pour faire de belles photos et images, mais je me souhaite aussi peut-être de prendre un plus petit poisson pour voir une attaque, essayer de vivre ça live, ça serait un beau cadeau. »
Messieurs Démétré et Byrns étaient partis à la pêche à la truite grise, au brochet ainsi qu’à l’ombre arctique.
L’animateur de Bonne chasse/Bonne pêche avait bien des plans pour récolter de beaux poissons : « On va essayer de capturer le plus gros brochet possible, le plus beau poisson agressif, un prédateur extraordinaire que nous avons au Québec. On va essayer de le déjouer avec des leurres de surface et aussi avec des cannes à mouche. Je pense que le défi va être assez gros! »
À la question de savoir si une expérience de chasse filmée serait également envisageable aux TNO pour l’équipe du Québec, Normans Byrns a répondu qu’il est difficile d’obtenir les permis et les coûts qui sont rattachés sont élevés. « Souvent, on se joint à des gens locaux pour aller filmer leur chasse et à partir de cela nous faisons les images et on produit les émissions, c’est des vedettes de votre région! » 
Quant à Jocelyn Démétré, il a senti que la diffusion de l’émission tournée l’an dernier, dans laquelle on vit ses expériences de pêche et de chasse avec Bruno Bernier et Carl Radford, a soulevé un certain intérêt de la part des Québécois envers son entreprise : il a des réservations pour 2016.
« Mon objectif est de me faire connaître, je suis un jeune entrepreneur, alors pour moi, c’est vraiment une opportunité. Je ne pense pas que les Territoires ont besoin de moi pour vendre leurs atouts, c’est une manne qu’on a ici, le Grand lac est de renommée mondiale. »
L’équipe de Bonne chasse/Bonne pêche sera de retour l’an prochain pour une troisième expérience de pêche sur le Grand lac des Esclaves.
Les nouvelles émissions seront diffusées de la mi-septembre à la mi-mars. Le journal L’Aquilon vous tiendra au courant de la date de diffusion officielle de l’épisode tourné aux TNO.