Alimentation à Hay River : La meilleure poutine en ville

20 septembre 2012
0 Commentaire(s)
Le panel de juges composé de Jessica Gilbert, André Chabot, Mélanie Serurier, Patrick Poisson et la journaliste Virginie Bouchard. Ils ont testé sept poutines au cours de quatre repas. (Photo : Virginie Bouchard)

Le panel de juges composé de Jessica Gilbert, André Chabot, Mélanie Serurier, Patrick Poisson et la journaliste Virginie Bouchard. Ils ont testé sept poutines au cours de quatre repas. (Photo : Virginie Bouchard)

Met d’origine québécoise, la poutine a fait son chemin à travers le Canada. À Hay River, il est possible de déguster le plat dans la plupart des restaurants de la ville, mais quelle est la meilleure poutine en ville?

 

Les ingrédients de la poutine sont plutôt simples si on les prend à part; des frites, du fromage frais (en crottes) et de la sauce, brune de préférence. Mais le secret de la poutine réside dans ce mélange incongru mais ô combien savoureux, si bien préparé. Afin de déterminer la meilleure poutine de Hay River, L’Aquilon a constitué un jury de cinq juges ainsi qu’une liste de cinq composantes soit les frites, la sauce, le fromage, l’apparence générale et la quantité-prix, noté sur cinq. Enfin, une moyenne générale a aussi été établie pour chaque poutine. Sept restaurants de la ville ont ensuite été mis à l’épreuve, le Frozen Grape (récemment ouvert), le Boardroom, le Salt&Pepper, le Driftwood, le Back Eddy, le Sub on the Hub et le Key’s.

Les frites
La frite ou la patate, c’est la base de la poutine. Elle supporte la sauce et le fromage, mais doit rester croustillante et ne pas s’imbiber. Deux types de frites se sont retrouvées dans les poutines analysées, la coupe dite maison et l’ondulée. Niveau pomme de terre, trois restaurants remportent les honneurs, pour Patrick Poisson, testeur expérimenté –il fait une tournée québécoise de la meilleure poutine- la meilleure frite est celle du Back Eddy, ondulée et croquante. Jessica Gilbert et Mélanie Serurier, goûteuses dévouées ont préféré la coupe maison du Driftwood et enfin L’Aquilon et André Chabot ont arrêté leur choix sur celle du Key’s, elle aussi de type maison.

La sauce
La sauce, tout comme les frites et le fromage est au cœur de la poutine. Partie intégrante de ce trio de saveurs, la sauce varie beaucoup selon les restaurants. Elle peut être en conserve, en sachet, au bœuf ou au poulet. Le secret réside dans sa quantité qui doit être bien balancé avec les autres ingrédients. Le facteur sodium a également été pris en compte dans le test de goût. À l’unanimité, la sauce du Sub on the Hub l’emporte sur les autres. Généreuse, pas trop salée, elle a charmé le panel de testeurs.

Le fromage
Le fromage est l’incontournable d’une poutine réussie. Encore une fois, il se décline en deux versions à Hay River soit en grains ou râpé. Deuxième unanimité chez les cinq juges, le Frozen Grape l’emporte avec son fromage en crottes, en quantité sur la portion et qui a gardé sa consistance.

 

La gagnante
L’estomac bien rempli, les juges ont donné leur verdict. La meilleure poutine de Hay River se trouve…au Frozen Grape. Il faut avouer que le fromage a joué un grand rôle dans la décision. Cependant, rapport quantité-prix, celle du Key’s est la plus avantageuse à 6,25$ pour une portion grand format, la plus dispendieuse étant celle du Driftwood à 9,40$.

Merci à André Chabot, Mélanie Serurier, Patrick Poisson et Jessica Gilbert pour avoir prêté leurs estomacs et leurs foies à l’expérience. Les légumes vont, sans aucun doute, être au menu de leur prochain repas!