Dossier : Incendies de forêt : La lutte se poursuit

08 août 2013
0 Commentaire(s)

Le parc territorial des chutes Sambaa Deh demeurera fermé jusqu’à nouvel ordre, selon Mike Mageean, surintendant régional du Deh Cho, au ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement.
 

« Je viens tout juste de le parcourir en voiture et ça ne paraît pas très bien! », informe Mike Mageean, surintendant régional du Deh Cho, au ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement, au sujet de la fermeture du parc territorial des chutes Sambaa Deh. La semaine dernière, M. Mageean annonçait que le ministère allait revoir sa décision d’ouvrir le parc ou non, en raison des incendies à proximité, le 6 août. « Nous avons décidé de le maintenir fermé puisque la fumée et le feu nous empêchent de garantir un endroit sain et sûr pour les visiteurs. Nous devons revoir la situation demain (le 8 août dernier), mais les probabilités que le parc ouvre de nouveau ce week-end sont très minces », a confié le surintendant régional. Selon Ella Stinson, porte-parole au ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles, la température prévue par les experts en météorologie annonce un temps sec, avec des températures assez élevées et du vent, pour les prochains jours : « Nous avisons les gens de bien éteindre leurs feux de camp et d’être constamment prudents. Nous conseillons à tous d’avoir en leur possession un seau d’eau afin de tout éteindre. »
Au total, depuis la semaine dernière, six nouveaux incendies sont apparus sur le territoire ténois. Parmi ces derniers, celui entourant le parc territorial des chutes Sambaa Deh est celui qui requiert le plus d’attention de la part du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles des Territoires du Nord-Ouest. « Nous avons des équipes qui se rendent sur les lieux pour actionner les arroseurs autour des biens à risque », rapporte Mme Stinson. Un incendie de forêt s’est aussi déclaré dans le Parc national Wood Buffalo, près de Fort Smith, d’où l’odeur de la fumée est perceptible par les habitants. Il était possible de le voir au loin, à partir de la tour d’observation des Plaines salées, situées à 25 kilomètres à l’ouest de la collectivité.
Pour le moment, Mme Stinson ne pouvait pas se positionner sur les événements des prochaines semaines, mais elle a partagé penser qu’elle entrevoyait une saison des incendies un peu plus longue cette année, en raison des conditions météorologiques. Elle affirme toutefois que la saison des feux est généralement considérée comme étant active de la fin mai jusqu’à la fin du mois de septembre : « Habituellement, tout se calme radicalement dès la fin août, mais peut-être que cette année ce sera différent… »