Fort Smith : La fête préférée des enfants… en français!

À l’Halloween, ce sont des super héros, des petits monstres, des sorcières, des dinosaures et des chevaliers qui se sont présentés à l’école primaire Joseph B. Tyrrel de Fort Smith. Dans les deux classes d’immersion française, l’Halloween a été tout un succès.


De nombreux enfants ont célébré la fête de l’Halloween en français avec les deux professeures d’immersion française, Martine Bouchard (1-2-3) et Amy Turner (4-5-6).


Depuis trois semaines déjà, les classes se préparent pour la fête de l’Halloween.Les plus jeunes ont appris à une vitesse remarquable tout le vocabulaire sous le thème de cette célébration, grâce à divers jeux et chansons. C’est certainement plus facile d’apprendre le français quand il s’agit de leur fête préférée, mais leur progrès reste impressionnant.


Déjà, la semaine précédant le 31 octobre, il y avait beaucoup de fébrilité dans l’air. Le vendredi, les 6e année ainsi que plusieurs membres du personnel avaient organisé un avant-midi d’activités culturelles en lien avec Halloween pour les plus jeunes à travers l’école. L’excitation était à son comble en soirée pour la danse annuelle d’Halloween préparée par les classes de 6e année dans le gymnase de l’école. Lundi matin, les 3e année en immersion étaient aussi très heureux de pouvoir sculpter deux belles citrouilles pour décorer leur local. Enfin, ce sont de petits visages maquillés qui ont été accueillis dans la classe de français le matin du jour J et qui répétaient en sautillant : joyeuse Halloween!
« Aujourd’hui, on s’est déguisés le matin, ils ont inventé un monstre en pratiquant les parties du corps. Puis, en après-midi, on va regarder un film et… manger! », explique Amy Turner avec enthousiasme.

Des Frankensteins en Rice Krispies, des fantômes en meringues, des biscuits en araignées ainsi que des petits muffins étaient effectivement au menu, gracieuseté des parents.

« L’implication des parents est vraiment importante dans ma classe , affirme l’enseignante. Elle est assurément indispensable dans un groupe de 24 élèves de niveaux différents. Certains parents ont d’ailleurs offert leur temps durant l’avant-midi d’activités culturelles, alors que d’autres offrent régulièrement, par exemple, des gâteaux à toute la classe pour les anniversaires. Il s’agit pour moi d’une autre démonstration inspirante de l’esprit de communauté à Fort Smith. »


Enfin, c’est avant de partir que les enfants ont pu jouer aux devinettes en tâtant, les yeux fermés, d’étranges objets dans une potion magique maison (des spaghettis et du colorant vert, rien de plus simple), tout en mémorisant encore une fois le vocabulaire de l’Halloween. Avoir du plaisir, c’est sûrement la meilleure façon d’apprendre.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.