J.H. Sissons - Commission scolaire francophone : La cession n'est pas un enjeu

17 octobre 2014
0 Commentaire(s)

« Nous sommes conscients que la Commission scolaire francophone n'est pas intéressée par Sissons. » (John Stephenson)
 

Contrairement à ce qu'ont pu laisser croire des informations diffusées dans certains médias la semaine dernière, la réunion qui s'est tenue le 7 octobre dernier à l'école J.H. Sissons n'avait pas pour but de donner cette école à la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest (CSFTNO).
C'est ce qu'affirme le président du conseil d'administration de la Commission scolaire de district no 1 de Yellowknife (YK1), John Stephenson. Il précise toutefois qu'à l'automne 2013, le gouvernement ténois a approché YK1 pour lui demander de lui donner une école, qu'il transférerait à son tour à la CSFTNO.
Cette demande a été l'occasion pour YK1 d'étudier les infrastructures de ses huit écoles, et de faire un sondage sur celles-ci et sur la formation scolaire. « Le comité conseil formé pour cette occasion, de dire John Stephenson, nous a recommandé de donner la plus vieille école, JH Sissons, s'il fallait en donner une. » Mais ce même comité a par ailleurs fait huit recommandations, ou scénarios, avec comme arrière-plan la faible fréquentation des écoles de YK1. William McDonald, par exemple, n'est utilisée qu'à 35 % de sa capacité. La recommandation no 6 est de fermer l'école J.H. Sissons advenant l'hypothèse où YK1 se concentrerait dans quatre écoles. Cela pourrait arriver dès septembre 2015. La recommandation no 7 élabore un scénario avec cinq écoles.

Aucune négociation
La réunion du 7 octobre dernier avait pour but de permettre à la Commission d'échanger sur l'ensemble de ces recommandations. « Nous sommes conscients que la Commission scolaire francophone n'est pas intéressée par l'école Sissons, s'empresse d'affirmer John Stephenson, ajoutant que cette histoire est entre YK1 et le gouvernement territorial. »
La prochaine réunion concernant les recommandations du comité des infrastructures de YK1 aura lieu le 6 novembre à l'école Range Lake North, à 19 h. Une décision sera prise d'ici la fin du calendrier scolaire.
La présidente de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest, Suzette Montreuil a vigoureusement signifié que les négociations étaient rompues depuis plusieurs mois entre elle et le gouvernement des TNO, en attendant la décision de la Cour d'appel, qui pourrait survenir d'ici la fin 2014. « Même s'il y avait une offre sur la table, assure Suzette Montreuil, nous n'accepterions pas la plus vieille école de Yellowknife. »