La beauté du renouveau

Le gala de danse multiculturelle a réussi un coup de maître en faisant perdurer l’esprit du gala de danse de salon tout en révélant les nouvelles identités de la mosaïque culturelle ténoise. L’énergie démontrée durant le spectacle a non seulement plu à l’audience, mais s’est avérée être un outil d’intégration communautaire.

Une intégration à sens inverse. C’est-à-dire que c’est la majorité qui a été invitée à profiter du plaisir des cultures moins représentées. À en croire les applaudissements dévoués à l’engouement des participants, le public a fait plusieurs découvertes, ce samedi soir.

Le groupe devant la présentation de Bhangra a d’ailleurs lancé un message de partage et d’inclusion alors qu’il espère mettre sur pied des ateliers de danse ouvert à tous.
Au niveau musical également, la fête post spectacle a bien relayé l’enthousiasme des Yellowknifiens à une diversité musicale autre que nord-américaine.

Danser sur la lambada, du Raï ou de la musique punjabi ne fait pas habituellement partie du night life ténois. Pourtant quel plaisir de gesticuler autrement que tout seul dans son coin!


Félicitations pour ces couleurs locales qui s’expriment et ses talents qui se perfectionnent. Le fait que ce soit les recettes d’une fête qui bénéficient au centre de dégrisement est toutefois ironique, malgré que dans plusieurs cultures résonne encore le fameux dicton : sans alcool, la fête est plus folle.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.