Recherches sur les conditions climatiques : L’opposition détournée d’Environnement Canada

25 mars 2010
0 Commentaire(s)

Le gouvernement demeure silencieux face au rapport « Troubling Evidence », publié par le Réseau Action Climat un peu plus tôt ce mois-ci. Environnement Canada se contente de rappeler les investissements qu’il a effectués au cours des dix dernières années.

 

Interrogé par L’Aquilon au sujet du rapport d’Andrew Cuddy, publié par le Réseau Action Climat, Environnement Canada n’émet aucune réaction sur ce rapport. Pour toute réponse, le gouvernement a envoyé une série d’investissements qu’il a réalisée depuis les dix dernières années.

Le directeur général du réseau, Graham Saul, aussi questionné par le journal, a confié : « Nous n’avons eu aucune réponse directe du gouvernement à ce sujet. » Selon lui, le Réseau Action Climat continuera de garder contact avec les scientifiques du gouvernement et il gardera l’œil sur Environnement Canada. « Nous continuerons de pousser pour que de vraies ressources et de vrais fonds soient distribués pour promouvoir la science sur les changements climatiques », a-t-il confié en entrevue.

Il faut rappeler que M. Saul avait laissé entendre, dans un communiqué accompagnant le rapport de M. Cuddy, qu’il « est devenu pratiquement impossible de croire le gouvernement quand ils prétendent soutenir la science des changements climatiques. » Le communiqué en question portait pour titre : « New report details government actions that undermine research into the science of climate change » [« Un nouveau rapport détaille les actions gouvernementales qui nuisent à la recherche sur les changements climatiques »]. Le directeur général ajoute que le gouvernement « tente de museler la science que nous avons ».

Selon lui, la nouvelle politique du gouvernement sur les relations qu’ont les scientifiques avec les médias (les médias ne peuvent plus s’adresser directement aux scientifiques) vise à cacher leur inaction en ce qui a trait aux changements climatiques. Dans le rapport « Troubling Evidence » [« Évidence troublante »], on affirme que, selon des sources anonymes d’Environnement Canada, « la nouvelle politique a réduit l’accès aux médias, et à la couverture du département scientifique ». Environnement Canada n’a pas répondu à cette accusation. M. Saul tient à souligner que le gouvernement « passe plus de temps à sortir pour protéger son industrie pétrolière qu’à promouvoir des actions sur les changements climatiques ».

Pour consulter la réponse du gouvernement à L’Aquilon, rendez-vous sur notre site Web. Pour lire le rapport d’Andrew Cuddy et le communiqué de Réseau Action Climat, il est possible de le faire en consultant l’adresse suivante (en anglais seulement) : http://www.climateactionnetwork.ca/e/news/2010/release/index.php?WEBYEP_DI=18