Littérature : L'hiver de force

23 janvier 2014
1 Commentaire(s)

Le récit de l'expédition archéologique à la recherche de l'Investigator

Entre 1848 et 1854, plus de 28 expéditions par mer ou sur terre furent constituées pour retrouver les traces de Franklin et de l'équipage des navires Erebus et Terror. L'Investigator participa à ces recherches. Mais sa destinée fut qu'à défaut de rescaper Franklin, le navire et ses occupants eurent eux-mêmes besoin de secours. Près de 150 ans plus tard, Parcs Canada envoya une équipe pour retrouver le bateau dans la baie Mercy : c'est ce que raconte, avec moult illustrations, Perdu sous la banquise.
Alors que l'actuel gouvernement tente d'ériger en mythe fondateur du Canada l'épopée de Franklin, il est rafraîchissant que l'auteur Andrew Cohen nous présente le capitaine de l'Investigator, Robert J. Le Mesurier McClure, comme un être aux colères épiques et à l'ambition démesurée. Ce dernier trait de caractère aida McClure à découvrir en 1851 le segment manquant du fameux Passage du Nord-Ouest, le détroit du Prince-de-Galles. Mais il fit aussi en sorte que McClure, au lieu d'attendre l'Enterprise, se dirigea seul vers la baie Mercy, sur l'île de Banks, où son bateau et son équipage devaient rester pris 18 mois dans les glaces. Les survivants ne regagnèrent l'Angleterre qu'en 1854, laissant derrière eux l'Investigator.
Après de longs et méticuleux préparatifs, une équipe d'archéologues de Parcs Canada menée par Ryan Harris se lança en 2010 sur les traces de l'épave de l'Investigator... qu'elle trouva à sa première sortie en mer, alors que deux semaines de recherches, à raison de 16 heures par jour, avaient été prévues. La même année, des archéologues de Parcs Canada et de l'Université Western Ontario retrouvèrent sur l'île de Banks les sépultures de trois marins de l'Investigator morts du scorbut. En 2011, des plongeurs explorèrent l'épave du bateau de McClure et en ramenèrent divers artéfacts, comme une poulie, un fusil, etc. Ces objets sont représentés ici aux côtés de nombreuses photographies (sous-marines et autres) des expéditions archéologiques de Parcs Canada et de paysages arctiques. On y retrouve en outre plusieurs documents iconographiques du XVIIIe siècle, notamment des peintures et croquis signés par Samuel Cresswell, un officier de l'Investigator.

Perdu sous la banquise
Texte de Andrew Cohen, images choisies par Parcs Canada
Traduit par Dominique Fortier
Parcs Canada, 2013, 159 pages
 


Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 24 janvier 2014, 14 h 20
Un livre extraordinaire! Un véritable voyage dans le temps. De plus, Amazon l'offre à un prix très raisonnable. http://www.amazon.ca/gp/switch-language/product/145971962X/ref=topnav_switchLang?ie=UTF8&language=fr_CA&qid=1384269798&s=books&sr=1-6