Travaux publics : L'histoire du pont de Deh Cho

18 décembre 2014
0 Commentaire(s)
Couverture du livre

Couverture du livre

Une ode
 

Les ponts avaient leurs chansons — Sous le pont Mirabeau — et leurs films — Le pont de l'exil —, ils ont maintenant un livre, Bridging the Dehcho, publié par le ministère des Transports des Territoires du Nord-Ouest.
S'il fallait écrire un livre sur chaque pont du monde, on n'en finirait plus, mais il faut bien le dire, l'ouvrage richement illustré de Bill Braden traite du premier lien permanent entre Yellowknife et le Sud, sans parler de Fort Providence, Behchoko et Dettah.
Pour l'essentiel, le livre auquel participe Jamie Bastedo se veut une ode à l'ingénierie, à l'ingéniosité, à l'homo faber. Terminé en 2012, le pont a posé des défis techniques pour ce qui est de la structure. Il fallait entre autres composer avec le débit rapide du fleuve et les débâcles, sans parler des conditions de construction. L'ouvrage a notamment remporté des prix pour sa gestion de projet, son design et sa bonne pratique environnementale. Bien sûr, éditeur oblige, l'ancien député Bill Braden tourne les coins un peu ronds sur la faillite d'Atcon Constructions, les dépassements de coûts et certains problèmes de gestion, comme le fait que, selon le vérificateur général du Canada, la construction du pont ait commencé avant que les plans n'aient été terminés.
Bridging the Dehcho commence par une chouette section historique, avec une très belle iconographie, qui traite d'explorations, d'établissements et de traversiers.

Bridging the Dehcho
Bill Braden
Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
Décembre 2014, 90 pages