Littérature jeunesse : L'art de la relève

16 janvier 2014
0 Commentaire(s)
Chutes de Maxence Jaillet et Mario Des Forges

Chutes de Maxence Jaillet et Mario Des Forges

Où il est question du Nord, du judo et de l'adolescence

Avec des valeurs comme le courage, le respect et le contrôle de soi, le code moral du judo peut se transposer à l'ensemble de la vie et aider les gens à apprendre à se relever. C'est ce qu'ont voulu démontrer Maxence Jaillet et Mario Des Forges avec leur roman jeunesse Chutes, qui a pour cadre les Territoires du Nord-Ouest.
Quittant Montréal pour Yellowknife, Claire va connaître le déracinement, les difficultés de l'adaptation, la douleur d'être l'étrangère qu'on stigmatise. Ryan est un colosse de 160 kilos de la Nation Liidlii Ku de Fort Simpson. Il a honte de son poids, l'école l'ennuie à mourir; tout ce qu'il a pour s'évader, c'est sa console de jeux, des amis ambigus qui vont l'amener sur la voie de la délinquance, mais peut-être aussi, sans le vouloir de la rédemption. Le cheminement des deux adolescents sera parsemé d'embûches; le judo sera leur guide, leur voie de salut. Chutes se veut donc un roman à message; il est aussi porteur d'une intéressante danse de cultures : celles du Nord, des Inuits et des Dénés, de la francophonie hors Québec, et encore, du Japon, d'où provient le judo.
Mario Des Forges, co-auteur de Chutes, est le fondateur de Judo Nunavut et de l'Association de judo des Territoires du Nord-Ouest; il est en outre président des affaires autochtones et territoriales à Judo Canada. Depuis 13 ans, il donne des cours de judo dans les collectivités autochtones où, dit-il, les gens sont séduits par le fait que ce sport a comme eux des racines asiatiques. Mario Des Forges jonglait depuis longtemps avec l'idée d'un livre sur son sport. Les circonstances ont fait que c’est devenu un roman plutôt qu'un livre technique. « Il y a déjà plusieurs livres techniques précise l'auteur, mais Chutes, c'est le premier roman de judo au monde. Et être le premier est pour moi une source de motivation. »
L'homme reste néanmoins modeste; d'abord, il a écrit le livre avec Maxence Jaillet, ancien journaliste de L'Aquilon; ensuite, il insiste pour présenter Chutes comme une œuvre collective, dont la trame narrative et les aspects techniques ont bénéficié de l'apport de plusieurs personnes.
Pour Mario Des Forges, Chutes se veut un roman à plusieurs niveaux; il y a celui du judo au niveau concret, mais aussi celui du caractère transcendant de son enseignement et de ses valeurs : courage, respect et humilité, par exemple, valeurs qui sont celles de l'école et de la vie. Il y a aussi, de dire le co-auteur, la notion de conséquences des gestes et de justice réparatrice, dans un contexte comme celui du Nord, terreau fertile pour le drame. « Le plus grand défi du livre, dit-il, a été de proposer cette complexité dans un récit et une écriture simples et fluides. »
Chutes est distribué en librairie au Québec. Aux Territoires du Nord-Ouest, on le retrouve au Book Cellar et à l'Association franco-culturelle de Yellowknife. On peut aussi le commander par Internet, à partir du 20 mars, à partir du site de NWT Judo.

Chutes
Maxence Jaillet et Mario Des Forges
Carte Blanche, Montréal, 2013, 187 pages