Chronique TNO Santé : Journée mondiale sans tabac : Es-tu prêt pour un nouveau départ?

23 mai 2013
1 Commentaire(s)


Le 31 mai de chaque année, l’OMS et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans tabac afin d’alerter le grand public sur les dangers pour la santé liés au tabagisme et de défendre les politiques visant à réduire efficacement la consommation de tabac. Le tabagisme, qui tue actuellement un adulte sur dix dans le monde, est la principale cause de décès évitable.
En 2013, la Journée mondiale sans tabac sera axée sur l’interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage du tabac.

Pour survivre, les fabricants de tabac doivent attirer une nouvelle génération de fumeurs. Par conséquent, les compagnies lancent des campagnes de publicité massives afin d’inciter les jeunes à fumer et à devenir des fumeurs à long terme.

Les chiffres et le tabagisme
- Le tabagisme dans le monde tue chaque année près de six millions de personnes, dont plus de 600 000 sont des non-fumeurs victimes du tabagisme passif.
- Si rien n’est fait, cette épidémie entraînera plus de huit millions de décès par an d’ici 2030, dont plus de 80 % surviendront dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
- La consommation de tabac chez les jeunes est un problème de santé publique majeur dans le monde. Chaque jour, entre 80 000 et 100 000 jeunes deviennent dépendants du tabac.
- La plupart des gens commencent à fumer avant l’âge de 18 ans et presque un quart de ces fumeurs a commencé avant l’âge de 10 ans.

La Journée mondiale sans tabac vise à protéger les générations actuelles et futures, non seulement des conséquences désastreuses du tabac sur la santé, mais aussi du fléau que le tabagisme représente pour la société, l’environnement et l’économie, et de l’exposition au tabagisme passif.

Récemment, un ami m’a présenté une cigarette avec moins d’odeur et sans fumée résiduelle dans un lieu fermé. En faisant des recherches, j’ai découvert que JTI-Macdonald, un des grands cigarettiers canadiens, avait lancé une publicité en faveur de la marque « MIRAGE-odeur réduite » le 29 novembre 2007. L’industrie du tabac soutient que ces publicités ne s’adressent qu’aux adultes fumeurs et non-fumeurs; des études ont démontré que les campagnes publicitaires de l’industrie visent de façon très efficace les jeunes qui ne fument pas. Ne tombez pas dans ce panier : ce sont des particules minuscules souvent invisibles et inodores qui nuisent à la santé des non-fumeurs, pas seulement ce que l’on voit ou ce que l’on sent.

Si vous ne fumez pas, vous n’êtes pas à l’abri. Soyez alerte à toutes les stratégies de marketing auxquelles les fabricants de tabac ont recours, notamment :
- La publicité dans les magazines connus qui s’adressent aux jeunes;
- Le parrainage d’école, de programmes scolaires ou d’évènements scolaires spéciaux;
- L’apparition de produits du tabac dans des films populaires qui visent un public de jeunes;
- Le parrainage d’activités sportives qui ont de nombreux jeunes partisans;
- Des publicités massives dans les points de vente situés à proximité des écoles ou terrains de jeux;
- L’apparition de produits de tabac dits « sans risque » avec des saveurs différentes, des vapeurs et non fumées, etc.

Si vous êtes fumeurs et que vous désirez arrêter, voici des suggestions de sites Web qui traitent de l’abandon du tabac :
L’association pulmonaire, au www.poumon.ca, en consultant : Protégez vos poumons – Tabagisme – Cesser de fumer;
Santé Canada, au www.vivezsansfumee.com, en consultant le lien pour les adultes, « Sur la voie de la réussite - Guide pour devenir un non-fumeur » et le lien pour les adolescents vers un programme d’abandon du tabac, « Vie100fumer »;
• Santé Québec, au www.msss.gouv.qc.ca, en consultant : Santé publique – Tabagisme – Accueil;
Ministère de la Santé et des Services sociaux, gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, au www.hlthss.gov.nt.ca/fr, en consultant : Accueil – Santé – Promotion – Réduction des méfaits et abandon du tabac – La ligne anti-tabac des TNO.

 



Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 24 mai 2013, 14 h 44
Un bon article Jean. Daniel Hubert