La situation des femmes dans les TNO : Journée internationale des femmes

06 mars 1998
0 Commentaire(s)
  • On dénombre 31 020 femmes dans les TNO et de ce nombre, 38 % sont inuit et 24 % sont dènèes ou métis. Les familles monoparentales représentent 16 % des familles des TNO et 75 % de ces familles monoparentales ont une femme à leur tête.
  • Le taux de natalité dans les TNO est de 29,3 par 1000 habitants alors que le taux canadien n'est que de 16,8. Le taux de grossesse chez les adolescentes de 15 à 19 ans est de 160 par 1000 habitants, un taux 4 fois plus élevé que le taux canadien.
  • Alors que plus de 3330 femmes ayant des enfants en bas âge sont au travail, il n'y a approximativement que 1300 places en services divers de garderie. 72 % des communautés des TNO ne possèdent pas de services de garderie.
  • Il n'y a que deux femmes qui sont députées sur un total de 24 membres de l'Assemblée législative. Une seule est ministre.
  • Seulement 21 % des présidents des associations de Métis, 3 % des chefs de bande et 7 % des maires de hameaux sont des femmes.
  • Les femmes représentent 46 % de la force de travail des TNO et 69 % des femmes âgées de 15 ans et plus sont au travail.
  • Le taux de chômage est de 24 % pour les femmes autochtones et de 5 % pour les femmes non-autochtones. 57 % de la fonction publique est composé de femmes mais celles-ci ne représentent que 20 % des gestionnaires.
  • Le salaire annuel moyen des femmes des TNO était de 20 816 $ en 1990 comparativement à un salaire moyen de 31 231 $ pour les hommes.
  • En 1995-1996, 1091 femmes et leurs 1194 enfants ont cherché refuge dans des centres d'hébergement dans les TNO. On a refusé 115 femmes en raison d'un manque de places.
  • Au Canada, le tiers des femmes subiront un assaut sexuel au cours de leur vie. Le taux d'assauts reportés est 8 fois supérieur dans les TNO.
  • Selon une étude réalisée dans les TNO : 90 % des femmes victimes d'assaut l'ont été par des connaissances; 50 % de ces assauts se sont déroulés dans la maison de la victime ou celle de l'agresseur; les filles de 7 à 18 ans forment la majorité des victimes.
  • 29 % des assauts ont été commis par de la famille.