On s'entraîne : Jeux francophones

05 mai 2000
0 Commentaire(s)
Yannick Larocque ne gaspille pas son temps pour trouver des sources de financement pour les Jeux francophones du Nord et de l'Ouest ayant lieu du 30 juin au 3 juillet à Edmonton. Ce jeune homme ambitieux a déjà consacré plus d'une trentaine d'heures à rédiger des lettres et à coordonner les préparatifs en vue des jeux.

Monsieur Larocque est l'assistant chef de la mission. Il est également membre du Comité de coordination jeunesse des T.N.-O. (COCO). Il affirme que les jeux seront la première activité officielle à laquelle le COCO prendra part depuis sa formation.

« J'ai distribué une quinzaine de lettres à des entreprises privées en personne », a-t-il indiqué. « Je n'ai parcouru que la moitié du chemin dans notre campagne de levées de fonds. Le COCO n'est pas encore très connu puisqu'il est relativement neuf. On est le bébé de la Fédération Franco-TéNOise. »

Toujours selon ce dernier, il faut mesurer la taille des participants et commander des uniformes. De plus, il faut coordonner le transport et l'hébergement. Monsieur Larocque se dit toutefois soulagé de pouvoir compter sur l'appui de la FFT pour financer le projet.

Pourtant, malgré les tentatives de trouver des sources de financement, l'essor bat son plein en ce qui concerne le recrutement d'athlètes, selon Louis-Pascal Rousseau, l'autre assistant chef. « Jusqu'à date, on a recruté 45 athlètes et artistes. Il faudra probablement réduire le nombre puisque seulement 48 personnes peuvent entrer dans l'autobus. »

Monsieur Rousseau a néanmoins indiqué qu'une solution de rechange pourrait être trouvée pour accommoder tous les participants. « Il est possible qu'on loue un minibus pour accompagner l'autobus », a-t-il laissé entendre. Les âges des garçons et des filles participant aux jeux varient entre 12 et 18 ans. Les jeunes pourront s'inscrire non seulement dans des épreuves athlétiques, mais également dans des compétitions en arts et en musique. Jusqu'à présent, les sports demeurent populaires, selon M. Larocque. « Au moins 18 personnes participeront dans des compétitions d'athlétisme. On a également deux equipes de volleyball : l'une masculine, l'autre féminine. Trois personnes joueront également au badminton. »

Trois participants proviendront des communautés de Hay River et de Fort Smith. Aucun athlète demeurant dans une communauté à l'extérieur de Yellowknife n'a pu participer aux Jeux de la francophonie, qui se sont déroulés à Memramcooke, au Nouveau-Brunswick, l'été dernier. Cela avait suscité du mécontentement au sein des communautés francophones aux T.N.-O. Par ailleurs, l'entraînement des athlètes débutera au cours de la prochaine semaine. Monsieur Rousseau a indiqué que des gymnases seraient loués dans les écoles de Yellowknife pour remplir cette fonction. Il a également laissé entendre que l'École Allain St-Cyr pourrait être un bon endroit pour réunir les personnes pratiquant les arts.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages