Une oreille au sol : Jane Stewart à Yellowknife

30 janvier 1998
0 Commentaire(s)
La ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, Jane Stewart, était de passage à Yellowknife le 21 janvier dernier, date qui marquait aussi la reprise des travaux à l'Assemblée législative.

Lors de cette courte visite, la ministre Stewart en a profité pour rencontrer les membres du cabinet territorial ainsi que des représentants du Sommet aborigène de l'Ouest des TNO.

Ce sont d'abord les représentants autochtones qui se sont entretenus avec Mme Stewart sur la réponse fédérale au rapport de la Commission royale sur les peuples autochtones. Les représentants du Sommet aborigène étaient accompagnés du Chef national de l'Assemblée des Premières nations, Phil Fontaine, et de trois représentants des Premières nations du Deh Cho, qui forment un groupe dissident par rapport au Sommet aborigène.

La question de l'autonomie gouvernementale pour les peuples autochtones a été au cur des discussions. Le Sommet a présenté à la ministre une série de principes visant à s'assurer que les politiques fédérales ou territoriales en matière d'autonomie gouvernementale ne viendront pas abolir les droits inhérents des peuples autochtones.

Parmi les principes soumis, le Sommet a indiqué que les peuples autochtones de l'Ouest des TNO veulent exercer ce droit par le biais d'un gouvernement autochtone, incluant le droit de négocier une entente sur cette question. Ce sont les peuples autochtones qui détermineront quelle forme prendra ce gouvernement.

De plus, toute entente sur l'autonomie gouvernementale accordera le droit pour ces gouvernements de sauvegarder et de développer leurs territoires et leurs ressources, leurs langues, cultures et traditions ainsi que d'assurer l'intégrité de leurs sociétés, mais sans restreindre ces droits par une loi sur les droits inhérents à l'autonomie gouvernementale.

En l'absence du premier ministre Don Morin, qui participait à la mission commerciale d'équipe Canada, le vice-premier ministre, Goo Arlooktoo, s'est aussi entretenu avec Mme Stewart.

Lors de cet entretien, le ministre des Affaires autochtones, Jim Antoine, a exprimé le support global du GTNO face à la réponse fédérale sur le rapport de la Commission royale. Les parties se sont entendues sur certains points notamment sur la Déclaration de réconciliation, sur l'importance d'une participation active du GTNO dans l'élaboration des programmes du fédéral destinés au Nord et sur l'impact que le Plan d'action sur la guérison aura sur les activités du ministère territorial de la Santé et des Services sociaux.

Les ministres ont aussi abordé la question de l'industrie minière, notamment les effets néfastes de la baisse du prix de l'or, et celle du processus de division des Territoires.

Au regard de la division des Territoires, la récente décision lors du Sommet des leaders du Nunavut d'ouvrir la porte à la conclusion d'ententes intergouvernementales pour la prestation de services dans le Nunavut, pourrait avoir des impacts sur le développement de la stratégie gouvernementale dans l'Ouest. Le ministre Charles Dent a rappelé l'importance de s'entendre rapidement sur la question des coûts de transition.