Locaux de l’Association franco-culturelle de Hay River : Intégration des nombreuses langues des TNO

23 octobre 2014
0 Commentaire(s)
Philippe Beaupré, vice-président, et Klaudia Mika, la nouvelle agente de développement de l’AFCHR. (Photo VT)

Philippe Beaupré, vice-président, et Klaudia Mika, la nouvelle agente de développement de l’AFCHR. (Photo VT)

 

À la veille de l’Assemblée générale annuelle de l’Association franco-culturelle de Hay River, qui se déroulera le vendredi 24 octobre à l’école Boréale, les responsables actuels sont enthousiastes. L’initiative est de regagner la mission première d’une Association franco-culturelle ténoise, c’est-à-dire, promouvoir les arts et la culture canadienne-française dans la collectivité. Mais cette fois, c’est dans une perspective de développement communautaire plus durable que l’AFCHR se retrousse les manches. En effet, bien que l’Association franco-culturelle réside depuis 1987 à Hay River, les initiateurs du calendrier 2014-15 n’ont plus l’intention de « survivre », mais plutôt d’être bien vivants au sein de l’actualité de leur ville!

Rencontrés dans un local qui profite depuis peu d’un environnement désencombré et de couleurs plus claires, la nouvelle agente de développement, Klaudia Mika, et son vice-président, Philippe Beaupré, sont bien investis dans la redynamisation de l’organisme francophone. Manifestement, c’est un lieu de rencontre qui leur tient beaucoup à cœur et qui avait prioritairement besoin de ce petit coup de fouet. D’ailleurs, l’artiste-peintre de renom à Hay River, Natacha Kruger, réalisera une grande murale dans l’espace bibliothèque du local ce mois-ci. Également, nos initiateurs ont bien l’intention d’habiter l’espace extérieur de l’AFCHR au moyen d’affiches renouvelées et beaucoup plus invitantes. « Notre porte est grande ouverte, chaque personne de Hay River doit se sentir la bienvenue d’entrer ici, peu importe sa langue maternelle. Et pour entreprendre cela, nous sommes d’avis que notre affichage doit maintenant devenir multilingue », avance madame Mika.

En effet, l’organisme francophone envisage la question de l’intégration de tous les groupes linguistiques dans ses lieux comme une priorité. « Et cet objectif n’est pas temporaire! Nous croyons sincèrement que la clef de la vitalité de l’AFCHR est dans notre effort à rallier ici toute la communauté. Notre idée est d’échanger, d’apprendre et de communiquer la culture franco-ténoise sous le thème de l’échange culturel », précise le vice-président.

Par ailleurs, les rénovations du local ne sont que le point de départ des résolutions de la petite équipe, bien décidée à donner à l’AFCHR un authentique élan. Présentement, pour la somme de 10 $, chaque membre peut suivre des cours de français gratuitement, profiter d’une bibliothèque et d’une vidéothèque francophones, accéder à Internet et tirer profit d’un réseau social plus qu’intéressant pendant un an. Mais les membres n’auront pas à amortir leur investissement bien longtemps, car beaucoup plus d’activités et de services seront proposés cette année, et cela, pour toute la famille. Klaudia et Philippe ont, à n’en pas douter, des projets culturels plein la tête. « Mais nous en sommes encore au stade des idées. Nous comptons d’ailleurs sur l’AGA de vendredi pour monter une équipe solide qui nous permettra d’amorcer des remue-méninges stimulants et surtout, d’organiser et de réaliser des projets interculturels profitables à toute la population de Hay River », soulève également monsieur Beaupré.

Bien entendu, l’Association franco-culturelle de Hay River a maintenant besoin de votre apport pour déployer sa belle lancée. Comme chaque année, des élections auront lieu lors de l’AGA ce vendredi et toutes les postes sont à combler. Les trois membres en règle de l’AFCHR, Philippe Beaupré, Christian Girard et Klaudia Mika accueilleront donc avec joie tout nouvel aspirant pour contribuer à cette belle relève lors des élections du CA, le vendredi lors de la soirée vins et fromages.

L’Association franco-culturelle de Hay River veut vraiment faire bénéficier toute la population de ses privilèges et encourage de plusieurs façons les liens entre les locuteurs des différentes langues cette année, et cela, dans une vision pour son avenir. Dans la circonstance, elle invite tout francophone qui termine cet article à convier un camarade d’un groupe linguistique différent à l’accompagner à l’AGA de ce vendredi. C’est un nouveau rendez-vous!


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE (AGA)
ASSOCIATION FRANCO-CULTURELLE DE HAY RIVER (AFCHR)
LE VENDREDI 24 OCTOBRE 2014, À 19H
ÉCOLE BORÉALE, HAY RIVER