Pierre précieuse qui vaut son pesant d'or... et plus! : Industrie du diamant

26 février 1999
0 Commentaire(s)
La compagnie BHP avait de bonnes raisons de se réjouir, le 18 février dernier, alors qu'elle a inauguré son premier centre de triage et d'évaluation de diamants qui entrera officiellement en opération d'ici quelques semaines.

De dimension modeste et plutôt discret, le centre de triage et d'évaluation de la compagnie BHP, recevra les diamants provenant de la mine Ekati, près du Lac de Gras, au Nord-Est de Yellowknife.

Tenu prisonnier derrière les barbelés, le centre évaluera, chaque mois, près de 250 000 carats de diamants. Compte tenu qu'un carat se vend actuellement 130 US $, on comprend pourquoi la bâtisse doit être gardée sous haute sécurité.

La localisation stratégique du centre, à quelques mètres de l'aéroport, permettra un accès direct et pratique aux camions chargés de diamants bruts.

Une fois entreposés, les diamants bruts seront triés et évalués par une douzaine d'employés qui les classeront selon leur grosseur, leur qualité et leur clarté. La plupart des employés auront reçu leur formation au Collège Aurora qui a conçu un programme d'études spécialement à cet effet.

«Quinze employés travailleront au tout début. Il y a une possibilité d'embaucher peut-être 4 ou 5 personnes de plus, mais il n'y aura jamais plus de 20 employés dans la bâtisse», a expliqué Graham Nicholls, directeur des relations publiques de la compagnie BHP.

D'ici quelques années, la compagnie aimerait bien étendre les activités du centre afin d'y faire aussi la mise en marché et la vente des diamants.

Pour l'instant, une fois triées et évaluées, les petites pierres précieuses descendent vers le sud pour y être taillées, polies et manufacturées.

La construction du centre est une grande fierté pour la compagnie BHP puisqu'il s'agit du premier centre du genre en Amérique du Nord. Sa construction s'est terminée quatre mois et demie à l'avance, selon le budget qui avait été prévu et sans complications ayant trait à la sécurité ou à l'environnement.

Depuis quelques semaines déjà, les premiers diamants extraits par la mine de diamant commencent à se vendre au Canada et dans le Nord.

L'artisan local francophone, François Thibault, a eu l'honneur d'acheter ces premiers diamants de la compagnie Sirius Diamonds Inc. Il s'agissait des tout premiers diamants vendus sur le marché canadien. Les deux diamants étaient d'un poid de 0,30 et 0,34 carats. Au moment de l'achat, l'artiste avait plein d'idées pour l'utilisation de ces diamants dans le design de ses bijoux. Chaque pièce de bijouterie doit cependant s'adapter aux configurations uniques de chaque diamant.