Soins spécialisés à Hay River : Inauguration officielle

05 mai 2011
0 Commentaire(s)
J.Michael Miltenberger et Sue Cullen, lors de la visite du centre de santé. (Photo : Édith V-R)

J.Michael Miltenberger et Sue Cullen, lors de la visite du centre de santé. (Photo : Édith V-R)

Le programme d’aide à la vie en société de Hay River a célébré son inauguration officielle le 28 avril dernier.


Le centre de jour de Hay River a finalement inauguré sa présence officielle au sein de la collectivité, le 28 avril dernier. Près d’une cinquantaine de personnes, notamment des acteurs politiques et gouvernementaux des Territoires du Nord-Ouest, se sont déplacées pour l’événement. Le centre, qui a ouvert ses portes à quelques clients dès le mois d’avril 2009, sera ouvert afin d’être opéré à sa pleine capacité dès les prochaines semaines. Un projet qui aura mis quatre ans avant de voir le jour.

En plus des dix lits offerts à une clientèle permanente et des deux lits offerts à des fins de répit, le programme territorial d’aide à la vie en société (PTAVS) sera ouvert aux membres de la collectivité. « Le centre est désormais prêt à offrir une gamme complète de programmes et d’activités pour ses clients », assure Mme Sue Cullen, présidente-directrice générale des services de santé et de services sociaux de Hay River, en entrevue avec L’Aquilon. Parmi les activités proposées, on retrouve des activités reliées au recyclage, à la cuisine ainsi qu’aux ordinateurs, des cafés-rencontres afin de lire les journaux et du bricolage. « Ce programme territorial répond à des besoins uniques présents dans nos collectivités », ajoute-t-elle. Le PTAVS a été mis en place afin de répondre aux besoins d’individus ténois, âgés de plus de 19 ans, atteints d’une déficience intellectuelle degré modérée à sévère. Il leur permet de socialiser dans le cadre de programmes spécialisés.

Lors de l’inauguration officielle, J. Michael Miltenberger, ministre de la Santé et des Services sociaux, a rappelé aux gens présents que ce centre était le symbole d’une lutte acharnée : « Ce centre représente notre lutte pour ces personnes déplacées dans le Sud du pays afin de les ramener dans leur communauté, leur famille et leur culture. » Jusqu’à maintenant, trois individus ont pu regagner les TNO grâce à ce centre. Pour sa part, la députée de Hay River Sud, Mme Jane Groenewegen, a rappelé « qu’une société peut être jugée sur la façon dont elle prend soin des plus vulnérables ».

Selon M. Paul Delorey, le député de Hay River Nord, cette inauguration est attendue depuis des années : « Cet endroit a toute une histoire! » L’endroit où a été construit le nouveau centre était autrefois un établissement pour les jeunes contrevenants, désigné sous le nom de Dene K’onia. Ce dernier a fermé ses portes afin d’être rénové. Les services correctionnels ont finalement été déplacés vers Yellowknife, laissant le terrain vacant. « Ça doit faire certainement six ou sept ans que nous avons avancé l’idée de ce projet », explique M. Delorey.

Présent dès les débuts des démarches pour qu’un tel centre voit le jour, M. Delorey félicite son inauguration : « Il s’agit d’un établissement très nécessaire aux TNO, en plus d’être un modèle. » Il souligne que ce projet a été initié dans le but de prendre plus d’expansion dans les prochaines années. 

Le traditionnel ruban a été coupé par Mme Cullen, M. Miltenberger, les députés de l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest, Mme Groenewegen et M. Delorey, ainsi que par l’un des résidents du centre de santé.