Rentrée scolaire : Identités plurielles

05 septembre 2013
0 Commentaire(s)

L’école Boréale s’engage à faire vibrer les cultures francophone et autochtones.

A l’école Boréale de Hay River, un certain mouvement de personnel a été causé par le départ d’Ingrid Wood pour Allain Saint-Cyr. Elle a été remplacée par pas moins de trois personnes. Pour Jessica Gilbert, les fonctions de professeur de musique s’ajoutent désormais à celle d’aide au français. Natacha Kruger-Rewega, qui était déjà à Boréale à mi-temps, devient aide-enseignante, principalement au primaire. Michelle Staszuk est de retour, occupant désormais les fonctions d’aide enseignante à mi-temps pour les cours d’anglais. Par ailleurs, Sophie Payeur est de retour en 1e et 2e après un congé de maternité.
À Boréale comme à Allain Saint-Cyr, la construction identitaire sera particulièrement à l’honneur en 2013-2014. Avec une importante nuance. « Ici, précise le directeur Stéphane Millette, nous avons des francophones en milieu minoritaire, mais aussi des cultures autochtones. Nous enseignons, par exemple, à plusieurs familles de Métis, dont l’héritage francophone s’est parfois perdu. Cette double minorité a fait l’objet de beaucoup de discussions lors de nos deux journées administratives ainsi que dans les journées de formation qui ont eu lieu à Yellowknife en août. » Stéphane Millette souligne le travail incroyable accompli par le personnel enseignant lors des journées de formation, ses initiatives pour trouver des solutions pour la continuité du développement de la construction identitaire.
Plusieurs initiatives à portée identitaire étaient déjà en place; le plan 2013-2014 en apporte de nouvelles, par exemple sur le plan des chansons qui joueront à la radio scolaire, des référents visuels apparaissant dans l’espace de l’école, tambours, ceintures fléchées, animaux empaillés et autres, qui s’associeront aux cultures dénée et francophone.
Le camp du leadership sera de retour, lié aux différentes cultures. Dans un camp de trappeur, les élèves sont initiés à la cueillette de baies sauvages, à la fabrication de vêtements à partir de peaux d’orignal, etc. La culture sera également mise à profit, avec les Rendez-vous de la Francophonie, en mars, avec la présence d’artistes comme Paul Cargnello et Sara Iris Foster et avec celle d’artistes qui aideront les élèves dans des activités créatrices à préciser.