Hunter Tootoo, candidat dans Iqaluit Est : Hunter Tootoo contre Linda Gunn et Ben Ell

29 janvier 1999
0 Commentaire(s)
Si Hunter Tootoo est nouvellement arrivé à Iqaluit, il n'est pas nouveau sur la scéne politique du Nunavut. Reconnu pour être un militant du Nouveau parti démocratique sur la scéne fédérale, Hunter s'est particulièrement fait remarquer ces dernières années comme conseiller municipal à Rankin Inlet.

On se souviendra de la lutte acharnée qu'avait menée le conseil municipal de Rankin pour la démission d'Élizabeth Palfrey, une étroite collaboratrice du député local John Todd, à la présidence du Conseil de santé et des services sociaux du Keewatin. À cette époque, Tootoo était à l'emploi du Comité d'administration des finances du gouvernement territorial, et son ministre responsable se trouvait à être John Todd lui-même, responsable du portefeuille des finances au gouvernement territorial.

Cette situation pour le moins délicate n'a pas empêché Tootoo de se présenter contre John Todd dans Rankin Inlet au dernières élections territoriales. «Je n'avais pas gagné l'élection, a-t-il expliqué, mais la crédibilité de John Todd à Rankin Inlet n'est plus ce qu'elle était. Il n'aurait jamais pu s'y représenter». La rumeur veut qu'Hunter Tootoo ait eu à déménager à Iqaluit à la suite de son engagement politique dans Rankin Inlet contre l'homme fort du gouvernement territorial. Il travaille maintenant à Iqaluit pour le compte de la Société d'habitation pour le secteur de Baffin.

Depuis son arrivée à Iqaluit, Hunter s'est investi à réanimer le projet de coopérative d'Iqaluit. Le bras corporatif de la Qikiqtani Inuit Association, la Société Qikiqtaluq appuie entièrement le projet, et son directeur général, Gerry Ell, a publiquement annoncé l'engagement de son organisation dans l'édification des édifices nécessaires à la coopérative, tout juste de biais avec l'actuel magasin Northern d'Iqaluit.

«Ce n'est pas que je veux critiquer le travail de la Commission d'Établissement du Nunavut, a déclaré Hunter Tootoo à L'Aquilon, mais on a peut-êre pas besoin d'appliquer servilement leur plan! Ce qui est important c'est d'optimiser le fonctionnement de notre nouveau gouvernement dans les premières années, peut-être devrions-nous reconsidérer l'échéancier de la décentralisation. Je ne suis pas contre la décentralisation, mais je dis que ça ne doit pas être fait trop rapidement. Il faut revoir les plans complètement.»

Hunter Tootoo représente une nouvelle génération d'Inuit qui a vécu, étudié et travaillé dans le Canada central avant de venir se réinstaller au Nord.

Si son expérience au Sud lui donne de la souplesse pour fonctionner dans l'administration publique, elle pourrait représenter un handicap dans la vie politique du Nunavut, puisque Hunter ne s'exprime pas en Inuktitut.

Hunter a pris soin de tout faire traduire sa littérature électorale en français.