Syndicat des travailleurs et travailleuses du Nord : Grève des employés de la ville à Fort Smith

19 juillet 2012
0 Commentaire(s)

Une soixantaine de travailleurs de la ville de Fort Smith ont fait la grève le mercredi 18 juillet pour dénoncer les négociations avec leur employeur.

Les employés de la ville de Fort Smith ont sorti les piquets de grève, mercredi, à la suite de l’échec des négociations avec la municipalité. Les grévistes, représentés par le Syndicat des travailleurs du Nord, sont en désaccord avec les offres de la ville, notamment concernant la privatisation des services. La municipalité a offert à ses employés une clause les protégeant contre les contrats donnés au privé. Cependant, accompagnant cette proposition, la ville a abaissé à 1,5 % l’augmentation salariale sur deux ans, comparativement aux 2,5 % auxquels elle s’engageait au départ.
« La situation est vraiment regrettable. L’offre que nous avons faite aux travailleurs est équitable. C’est maintenant à eux de prendre une décision », souligne la mairesse de Fort Smith, Janie Hobart.
Les négociations sont en marche depuis déjà six mois et demi et mercredi, le local numéro deux du Syndicat des travailleurs du Nord a décidé de faire la grève afin de mettre de la pression sur l’employeur.
Le président du Syndicat, Todd Parsons a dénoncé, dans un communiqué de presse, l’arrogance de la partie adverse. Sur le site Internet de l’organisation, on peut lire différents appels à la grève depuis le 11 juillet. Des messages tels que « Est-ce équitable? Dites à la mairesse d’être à la hauteur de sa promesse » se retrouvent sur la page du Syndicat des travailleurs du Nord.
« Nous leur avons donné tout ce qu’ils demandaient excepté une chose en particulier », insiste Mme Hobart.
En effet, contrairement à la demande de ses employés, la ville veut soumettre la protection contre la privatisation des contrats dans une entente et non dans la convention collective. Le Syndicat, quant à lui, est clair et n’entend pas revoir ses positions.
« Nous avons besoin de la clause contre la privatisation dans la convention collective. Nous avons été fermes et cohérents sur notre position depuis le jour un », peut-on lire dans un communiqué publié sur leur site Internet.

Poursuite des services essentiels

Même si une soixantaine d’employés sont en grève, la ville assure que les services essentiels, tels que le service d’incendie et l’ambulance, sont toujours en fonction. Il en est de même pour les opérations à l’usine d’épuration des eaux. Mme Hobart assure que le ramassage des ordures se fera une fois par semaine et que le site d’enfouissement sera ouvert quatre heures par jour. Le centre récréatif et le camp de vacances ont toutefois cessé leurs activités. La mairesse Janie Hobart ne croit pas que la grève nuira au tourisme à Fort Smith.