Au coeur du centre-ville : Fierté gaie

30 juin 2000
0 Commentaire(s)
Tom Dwyer est très familier avec les m¦urs de Yellowknife. Ce francophone originaire de Sudbury y habite depuis 22 ans. Il a vu le mouvement gai croître et prendre de l'expansion. Il affirme toutefois que la célébration de la fierté gaie, qui s'est déroulée à l'hôtel Explorer le 24 juin dernier, est la culmination de toutes les fêtes à laquelle il a participé. Plus de 50 billets ont été vendus à l'avance et une autre cinquantaine de billets ont été vendus à la porte, selon les organisateurs. Le nombre de participants a presque doublé comparativement à l'année dernière, la fête annuelle a eu lieu au club de ski de Yellowknife, à l'écart des regards indiscrets.

« C'est la plus belle fête à laquelle j'ai assisté à date », a indiqué M. Dwyer. « La place est plus belle que le club de ski. Il n'y a pas trop de lumière, l'ambiance est meilleure et plus de gens sont présents. Au club de ski, l'espace était trop grand pour accommoder la foule ». Ce dernier estime que les fêtes annuelles contribuent également à nouer des liens entre les membres de la communauté gaie et les autres résidents de la ville. Il affirme qu'il n'y a rien de mieux qu'une bonne fête pour créer une impression positive.

« Je ne suis pas venu ici pour draguer, mais pour parler aux gens. On se connaît tous. Je profite également de l'événement pour danser et boire une bière, pas pour me taper un homme », a expliqué M. Long. Il a toutefois ajouté qu'il n'aurait pas détesté faire la rencontre d'un homme distingué, vêtu d'un habit chic dans la salle. « Malheureusement, il est marié », a-t-il blagué.

Une bonne partie des fêtards n'était pas gaie, mais hétérosexuelle. Stephen (nom fictif) était l'une de ces personnes.

« Un de mes amis m'a invité à venir participer à la fête, alors j'ai payé les 20 dollars pour un billet et je me suis présenté », a-t-il déclaré. « Dans mon esprit, c'est une fête, alors ça m'importe peu que les gens soient gais, hétéros ou bisexuels. Ça ne veut rien dire ».

Lorne Grushue,est membre d'Out North, l'organisation qui a réservé la salle à l'hôtel. Il est d'avis que le choix d'un nouvel établissement cette année allait de soi. La proximité du centre-ville a permis à plus de monde de s'y rendre.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages