Découvertes : Fête royale à Prince-de-Galles

28 novembre 2013
0 Commentaire(s)
Un nombre impressionnant d'activités est prévu ce dimanche au centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles. Parmi celles-ci, la possibilité de revêtir un costume traditionnel, le temps d'une photo. (Photo: Dot VanVliet)

Un nombre impressionnant d'activités est prévu ce dimanche au centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles. Parmi celles-ci, la possibilité de revêtir un costume traditionnel, le temps d'une photo. (Photo: Dot VanVliet)

Le dimanche 1er décembre, le Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles propose un programme diversifié et pour tous les publics.
 

L'équipe du Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles a sorti l'artillerie lourde pour montrer au public un autre visage de l'institution. C'est Musée vivant!, dimanche prochain, et le programme est emballant.
Environ une dizaine d'animateurs seront à l'œuvre entre 12 h et 16 h, dans des champs d'intérêt et activités s'étendant du sport à la minéralogie, en passant par l'archivistique, l'artisanat et la musique. « Habituellement, quand on va dans un musée, explique Mike Mitchell, responsable des services d'éducation et de vulgarisation, on regarde les objets exposés, on lit les vignettes. Nous avons voulu changer l'interaction entre les gens et les expositions en introduisant un facteur humain, pour montrer que la culture ici n'est pas figée, elle est changeante et dynamique. Simultanément, nous voulions mettre en relief l'expertise de notre personnel, qui sera assisté de divers intervenants de l'extérieur pour l'occasion. »
Ainsi, à Prince-de-Galles sont exposés des artéfacts trouvés dans un village abandonné près de Tuktoyaktuk, d'autres découverts dans un lieu de chasse millénaire des monts Mackenzie. Des archéologues faisant partie de ces expéditions travaillent à Prince-de-Galles. Ils seront là dimanche, pour non seulement en parler, mais aussi faire participer le public, à l'extérieur, au tir de lance, comme les chasseurs de jadis. Dans le même ordre d'idées, la galerie de l'aviation sera animée par des pilotes de brousse, qui auront des histoires à conter aux gens de tous les âges; l'entrepôt, qui contient quelque 70 000 artéfacts, sera ouvert au public et les archivistes expliqueront les conditions de conservation. Et puisqu'il est question d'archives, signalons que le public pourra apporter ses vieilles photos pour les faire numériser, ou se faire photographier soi-même dans un costume traditionnel.
L'affiche ne s'arrête pas là. Il y aura bien sûr des conteurs, comme Scott McQueen, comme Jerry Antoine, qui animera aussi les hand's game. À moins que vous ne préfériez participer au napatchuk? Faire des bricolages? Écouter les Fiddle Cat jouer de la musique métisse? Faire tout cela? Quelque soit votre choix, vous pourrez prendre une pause et vous restaurer avec de thé et de la bannique.
L'événement est gratuit et c'est le dernier de la série Les beaux dimanches en famille, qui reprendra vers la mi-janvier.