Le chevalier des T.N.-O. : Fernand Denault

23 juillet 1999
0 Commentaire(s)
Fernand Denault, un mineur pour la mine Miramar, a été décoré de l'Ordre de la Pléiade, une des plus hautes distinctions de la Francophonie.

Fernand Denault à été fait Chevalier de l'Ordre de la Pléiade en présence de Boutros Boutros-Ghali, le secrétaire général de la Francophonie, et du premier ministre Jean Chrétien à la Chambre des communes à Ottawa le 6 juillet dernier lors de la cérémonie d'ouverture officielle de la 25e session ordinaire de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). L'Ordre de la Pléiade sert à reconnaître les mérites de personnages éminents qui se sont distingués en servant les idéaux de l'APF.

Ses qualités de leader dans le dossier des langues officielles aux T.N.-O. ont été reconnues. Fernand Denault a été président de l'Association franco-ténoise lorsque le français est devenu une des neuf langues officielles en 1984. En 1988, l'Association devient la Fédération Franco-TéNOise. Il quitte la Fédération en 1990, après plusieurs années d'engagement bénévole.

Le président de la section canadienne de l'APF, le Dr Bernard Patry, a déclaré:Mineur, il a au fil des ans, et ce bénévolement, travaillé à l'avancement et au respect des droits des francophones de cette belle région de notre pays.

Toutefois, Fernand Denault a dit qu'il a été surpris d'apprendre qu'il allait devenir chevalier. Je leur ai dit que mon lot était trop petit pour accommoder un cheval, a-t-il affirmé. Il n'avait jamais entendu parler de l'Ordre avant d'avoir été informé qu'il en était le récipiendaire.

Il estime qu'il n'est pas la personne à qui l'on aurait dû remettre le prix.J'ai rarement travaillé seul. Il est faux de prendre le crédit pour le travail accompli par plusieurs autres personnes, a-t-il expliqué.

Il a affirmé qu'il n'a pas été impressionné par la Chambre des communes puisqu'il a grandi dans l'Outaouais et qu'il a souvent voyagé pour faire du lobbying dans l'édifice parlementaire. Lors de la remise de l'Ordre, un délégué africain a même été surpris d'apprendre qu'il était un simple mineur.

Quand je lui ai dit que je coupais de la roche, son visage est devenu expressif comme celui d'un acteur, a-t-il affirmé.Il avait l'air de trouver ça bizarre qu'on décorait des gens ordinaires.

Le mineur a toutefois exprimé de la sympathie envers le sénateur Jean-Robert Gauthier, qui lutte avec une maladie depuis de nombreux mois. Ça me faisait de la peine de le voir dans cet état. Il était très sympathique lorsque j'ai eu affaire avec lui sur le dossier des langues officielles.

Fernand Denault estime que le dossier sur les langues officielles et sur la francophonie à l'intérieur des T.N.-O. n'est pas encore clos. Le défi est de survivre. Il y a plein de gens qui sont prêts à vendre notre peau avant le temps.

Outre la remise de l'Ordre, Fernand Denault a profité de son voyage à Ottawa pour aller visiter sa famille en Outaouais et faire le tour du Québec.C'était la meilleure partie de mon voyage, a-t-il soutenu.