Faire son chemin

2017 s’annonce avec ambition aux TNO! 

Si j’en crois le GTNO, les résidents de Whati n’auront plus que 4 ans à attendre avant d’avoir le choix, et ce, tout au long de l’année d’aller chercher des beignes à Yellowknife ou Fort Smith.

Fini les biscuits secs, ou les desserts en conserve alors que la glace n’est pas dure comme la roche. Pour la population de Norman Wells, c’est encore bien différent, ils vont avoir un tronçon dans deux ans, mais à quand le grand projet d’infrastructure pour paver la vallée du Mackenzie?

Lorsque ces projets seront réalisés, il sera plus dur d’apprécier l’âpreté de l’hiver sans le bénéfice du rapprochement des communautés.

Car c’est tout de même ça le réel bonus de l’hiver : 24 des 25 collectivités ténoises au Sud du Sathu sont plus proches et communiquent par route. Quand la glace ne tient plus, il n’y en a plus que quinze!

On peut participer à des Jamborees, et des tournois de jeux de mains avec toutes les communautés représentées.
Quand on aura plus besoin des routes de glace pour ce véritable mélange social, à quoi va servir l’hiver?

Autant bien attendre le réchauffement climatique et ajouter une paire de lunette de soleil à notre ours polaire.
Dans 150 ans, quand le Canada fêtera ces 300 ans.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.