Forêt boréale : Entente sur la protection de la forêt boréale

09 juillet 2012
1 Commentaire(s)

 

Les organismes environnementaux et les entreprises forestières ont conclu, le 28 juin dernier, un accord afin de mieux préserver la forêt boréale au Canada.
 

La forêt boréale qui s’étend d’un bout à l’autre du Canada se doit d’être protégée. C’est pourquoi les organisations environnementales et les entreprises ont décidé de se réunir afin de mieux la conserver. L’entente sur la forêt boréale concerne 76 millions d’hectares de forêt qui seront scrutés à la loupe par la collaboration de 21 entreprises et des organismes environnementaux. Une entente dont la première phase a une durée de trois ans et qui pourra par la suite être renégociée.
« Il y a certaines compagnies des Territoires du Nord-Ouest qui participent au projet, mais les endroits visés sont l’Alberta, le Québec et l’Ontario », précise Janet Sumner, directrice générale de la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP).
Par le passé, les organisations et le secteur forestier ne travaillaient ensemble que sur certaines portions de la forêt. Avec le nouvel accord, ils vont apprendre à gérer ensemble le territoire et les animaux qui en font partie, entre autres, le caribou des bois.
« C’est une occasion pour SNAP et les autres organismes environnementaux de travailler avec toutes les entreprises forestières qui sont membres de l’Association des produits forestiers du Canada », ajoute Mme Sumner.
Par cette entente, les signataires s’engagent notamment :
« À accélérer la réalisation d’un réseau d’aires protégées, à élaborer et accélérer l’application de plans de protection des espèces en péril ainsi qu’à appliquer les meilleures pratiques d’aménagement forestier durable. »
Par le fait même, l’Ontario franchit un premier pas quant à l’économie, les collectivités et la préservation des caribous.
« Dans le nord-est de l’Ontario, c’est le premier plan d’action établi sous l’entente de la forêt boréale », insiste la directrice générale de la SNAP.
Comme le caribou des bois est une espèce en voie d’extinction, l’accord permettra de créer des stratégies pour suivre sa progression et ses déplacements.
Couvrir 76 millions d’hectares de forêt constitue un projet d’envergure pour les regroupements environnementaux comme pour la Société pour la nature et les parcs du Canada. L’entente est, pour cela, divisée en cinq phases.
« Une fois qu’on aura terminé la première phase, on passera à la deuxième et ainsi de suite. L’accord n’a pas de date butoir précise, mais il se pourrait que les deux parties décident à un moment de ne pas renouveler le projet », explique Janet Sumner.
Comme les Territoires du Nord-Ouest constituent un des secteurs de répartition du caribou boréal, peut-être emboîteront-ils le pas à l’Ontario pour créer un programme de protection de cette espèce en voie de disparition.
 


Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 10 juillet 2012, 12 h 03
Cette entente n'est pas récente (mai 2010) et l'auteur aurait dû indiquer la date d'entrée en vigueur de cette dernière. Par ailleurs, ce ne sont pas tous les groupes environnementaux qui sont impliqués, notons au Québec l'absence de Nature Québec, principal groupe environmental en matière d'aménagement forestier. Pour finir, cette entente n'aura que peu d'impact dans la province de Québec étant donné que les autorités provinciales ont dans la même période (mars 2010) décidé de retirer aux compagnies forestières la responsabilité d'aménager les forêts. Greg