L'évaluation et le tri se fera dans le Nord : Entente entre le GTNO et BHP

08 mai 1998
0 Commentaire(s)
Une entente est intervenue entre le GTNO et la compagnie BHP Inc. Cette entente est destinée à augmenter les retombées économiques de la mine de diamants sur la population nordique, un objectif du gouvernement depuis les débuts de cette entreprise minière.

Après une série de discussions entre le premier ministre des T.N.O., Don Morin et le président de BHP, James Rothwell, la mine BHP s'est engagée à créer une entreprise de tri et d'évaluation des diamants dans une communauté nordique. Elle a aussi indiqué qu'elle faciliterait la vente de diamants bruts afin qu'ils soient travaillés dans le Nord.

Le député de Yellowknife Nord, Roy Erasmus, a déclaré qu'étant donné que 80% des profits de l'industrie du diamant sont générés après l'extraction du minerai, il était important de trouver un moyen pour qu'une partie de ces profits demeure dans le Nord.

"L'expérience passée a démontré que l'industrie du diamant investit fortement dans le sud mais ne passe pas assez de temps à explorer les occasions d'investir dans le Nord. Comme c'est une industrie de 5 milliards de dollars, nous devons dépenser l'argent à l'intérieur du territoire si l'on veut améliorer notre situation globale", a déclaré le député Roy Erasmus. Il a aussi ajouté que la construction de l'entreprise de tri et évaluation pourrait être le premier pas dans cette direction.

Le premier ministre Morin a annoncé que le GTNO suspendrait ses plans d'implication directe dans la mise en marché des diamants bruts. En revanche, le gouvernement et BHP travailleront ensemble à identifier et supporter des manufacturiers nordiques potentiels. Ces derniers ainsi que le GTNO devront investir dans les infrastructures et la formation du personnel afin de rendre cette industrie viable.

Aucune décision n'a encore été rendue sur le lieu où l'entreprise s'établira.