Jeunesse : Enfin un skatepark...ou presque

02 août 2012
1 Commentaire(s)
Les modules de glisse ont été installés sur le site de la patinoire extérieure, à proximité d’un quartier résidentiel de Hay River, en attendant de trouver un emplacement permanent. (Photo :Virginie Bouchard)

Les modules de glisse ont été installés sur le site de la patinoire extérieure, à proximité d’un quartier résidentiel de Hay River, en attendant de trouver un emplacement permanent. (Photo :Virginie Bouchard)

La création d’un parc pour planches à roulettes fait, depuis quelques mois, l’objet de discussions au conseil municipal et au centre récréatif. Pour cet été, un compromis a été fait en attendant un réel emplacement pour le parc.

Une rampe et quelques modules de glisse, voilà à quoi ressemble le parc de planches à roulettes qui a été installé sur le site de la patinoire extérieure de Hay River. Un peu avant la saison estivale, un groupe de jeunes de la ville s’est réuni afin d’obtenir un parc où pratiquer leur sport favori.
« Nous avons reçu une requête d’un groupe ad hoc, le comité de skateboard-BMX. Une bande de jeunes, enthousiastes à l’idée d’avoir un parc de planches à roulettes à Hay River », explique Kim Tybring, responsable du département des loisirs pour la municipalité.
Malgré l’enthousiasme exprimé, le regroupement s’est retrouvé face à une problématique importante : où pourrait-on aménager une telle enceinte dans la ville? Un casse-tête de taille qui a, pour l’instant, été réglé qu’en partie.
« Nous avons tenté, sans succès, d’installer le parc sur la glace du curling. Finalement, nous avons monté les modules de glisse sur ce qui est maintenant le parc de planches à roulettes Kiwanis, la patinoire extérieure en hiver », précise M. Tybring.

Au cours de la fin de semaine suivant l’ouverture du parc, plusieurs jeunes ont fréquenté l’installation. Déjà, quelques résidents ont exprimé des plaintes concernant le bruit et la sécurité, au centre récréatif. Il faut préciser que les planchistes et cyclistes doivent pratiquer leur sport extrême en plein quartier résidentiel. De plus, la plupart des jeunes ne sont pas encore tous informés sur l’inauguration du parcours de glisse.
Lundi après-midi, le jeune Cody Eddy pratiquait d’ailleurs quelques figures tout près du centre récréatif Don Stewart, au centre-ville.
« Oh! Je ne savais pas que le parc de planches à roulettes est maintenant accessible. Je souhaiterais qu’il y a ait plus d’installations pour les planchistes à Hay River », avoue l’adolescent.

Prêt pour l’an prochain
Si l’installation des modules de glisse s’est faite alors que l’été est déjà bien entamé, ce ne sera pas le cas l’an prochain, affirme Kim Tybring. C’est qu’au début du projet, le conseil municipal avait autorisé un budget pour un parc permanent. L’endroit manquant, le centre récréatif a dû réaffecter ses fonds, il y a un mois, à l’achat d’autres équipements qui n’ont pas encore été livrés.
« Nous allons revoir notre proposition devant la ville, pour un parc permanent d’ici l’hiver 2013. Nous aurons ainsi davantage de temps pour acheter et installer les modules de glisse. Si tout se passe bien, nous espérons pouvoir ouvrir l’enceinte au printemps l’an prochain », mentionne le responsable du département des loisirs.

Pour le moment, les planchistes peuvent pratiquer leur sport au parc Kiwanis, qui a été renforcé de clôtures et aura probablement des heures d’ouverture resserrées. Quelques modules sont également accessibles près de la maison des jeunes.

 


Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 03 août 2012, 06 h 05
Abandonnez l'idée de modules, renseignez vous les skatepark en bétons sont bien plus intéressants.